“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

AS Monaco-Amiens (3-0): les notes des joueurs monégasques

Mis à jour le 07/12/2019 à 23:12 Publié le 07/12/2019 à 23:08
Quand Keita Baldé perfore la muraille picarde.

Quand Keita Baldé perfore la muraille picarde. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

AS Monaco-Amiens (3-0): les notes des joueurs monégasques

L'AS Monaco s'est imposée ce samedi face à Amiens en inscrivant trois buts en neuf minutes.

LECOMTE (6): au chômage technique jusqu’à ce jaillissement devant Diabaté (48’) et, surtout, cet arrêt réflexe sur une reprise de Kakuta à bout portant (51’) alors que les deux équipes étaient encore à égalité. Propre.

JEMERSON (6): latéral droit et donc utilisé à contre-emploi, le Brésilien n’a jamais réussi à apporter le surnombre. Sans oublier ces petits retards sur certaines interventions et son marquage, parfois aléatoire. Remplacé logiquement par Aguilar à l’heure de jeu pour amener un peu de peps dans le couloir. Un choix payant.

GLIK (6): le capitaine masqué a livré un beau duel avec Moussa Konaté tout en envoyant des tacles autoritaires par ailleurs (le jeune Diabaté s’en souviendra). Rarement pris en défaut dans un match, globalement, tranquille de son côté.

MARIPAN (6): assez décevant depuis le début de saison, le Chilien devait se servir de cette opposition moins « sexy » sur le papier pour retrouver de la confiance et des sensations. Plutôt solide dans les duels et auteur d’un but plein de sang-froid après l’heure de jeu, ce qui suffit pour en faire son meilleur match sous le maillot de l’ASM depuis son arrivée.

DIAS (6): alors qu’il avait l’habitude d’évoluer en piston, le Portugais a débuté la rencontre comme latéral gauche dans une défense à quatre. Après des débuts timides, il s’est montré plus entreprenant après la pause, à l’image de ce bon service pour Ben Yedder (53’) même s’il doit plus demander la balle.

BAKAYOKO (6): seul milieu d’impact du onze de départ, "Baka" devait impulser le pressing tout en soignant la relance. Pas forcément impressionnant mais suffisant pour régner sur l’entrejeu dans un fauteuil.

GOLOVIN (6): reculé au poste de numéro 8 pour permettre à Fabregas de se projeter. Une mi-temps pour faire chauffer le moteur, une deuxième pour envoyer du jeu et des caviars, comme celui qui permet à Maripan de doubler la mise. Précis et propre. Remplacé par Adrien Silva.

GELSON MARTINS (6): de retour à un poste plus classique d’ailier, le Portugais a traversé le match dans un relatif anonymat, se montrant rarement dangereux.

FABREGAS (6): l’Espagnol retrouvait le onze de départ mais aussi un poste plus avancé, meneur de jeu, dans le 4231 de départ. Lent dans tout ce qu’il a fait, des passes aux frappes de loin. Une copie très quelconque au final même si sa qualité de passe a fait du bien en fin de match, quand Amiens était éparpillé façon puzzle.

KEITA BALDE (6): faux ailier gauche, le Sénégalais devait profiter de l’absence de Slimani pour apporter de la percussion. Précieux dans son jeu en appui et auteur du troisième but. Intéressant et bien mieux qu’une simple doublure. Remplacé par Augustin.

BEN YEDDER (6): seul en pointe, poste qu’il n’affectionne pas forcément, le meilleur buteur de l’ASM a beaucoup bougé, venant chercher les ballons assez bas. Il manque le cadre de manière assez étonnante sur un caviar en retrait de Gil Dias (53’) avant de se rattraper, dans son pur style instinctif, sur l’ouverture du score d’une volée limpide, son onzième but de la saison déjà. Dans le coup également sur le troisième but. Il pèse constamment sur les défenses adverses. Un poison.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.