Rubriques




Se connecter à

Après une défaite 3-0 face à Lausanne, l'OGC Nice et Galtier ont du boulot

Deuxième match de préparation et toujours pas de victoire pour l'OGC Nice de Christophe Galtier. Tenue en échec par Rodez (1-1), une jeune équipe niçoise s'est inclinée 3-0 contre Lausanne, l'autre club du groupe Ineos, ce samedi matin au centre d'entraînement de la plaine du Var.

William Humberset Publié le 10/07/2021 à 14:59, mis à jour le 10/07/2021 à 15:02
Amine Gouiri a disputé les 45 premières minutes de la rencontre. Photo OGC Nice

Alors qu'Amine Gouiri, Jean-Clair Todibo, Flavius Daniliuc, Morgan Schneiderlin, Khephren Thuram et Walter Benitez ont disputé les 45 premières minutes, voire plus pour certains, l'équipe de la seconde période a encaissé trois buts suite à des erreurs individuelles.

Signées Amdouni (53') et Trazié (56' et 76'), les réalisations suisses ont sanctionné un manque de concentration et d'application technique en défense, ce qui n'était pas vraiment du goût de Christophe Galtier.

En attendant des renforts, le coach a une nouvelle semaine d'entraînement pour rectifier le tir avant la prochaine rencontre amicale, contre Bastia (L2) à Divonne (vendredi 16 juillet).

 

OGC Nice 1ère période : Benitez, Pelmard, Todibo, Daniliuc, Nsoki, Schneiderlin, Thuram, Da Cunha, Louchet, Gouiri, Ndoye.

OGC Nice 46'-59' : Boulhendi, Pelmard, Bambu, Nsoki, Kamara, Schneiderlin, Thuram, Louchet, Kari, Lees-Melou, Ndoye.

OGC Nice 60'-90' : Boulhendi, Mendy, Bambu, Smith, Kamara (Amraoui, 75'), M'Changama, Wade, Diomandé, Kari, Lees-Melou, Trouillet.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.