“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Après Toulouse-Monaco (3-3), Leonardo Jardim déplore: "Avec l’arbitrage vidéo, on aurait 4 points de plus..."

Mis à jour le 24/02/2018 à 20:06 Publié le 24/02/2018 à 20:03
Leonardo Jardim.

Leonardo Jardim. Photo AFP

Après Toulouse-Monaco (3-3), Leonardo Jardim déplore: "Avec l’arbitrage vidéo, on aurait 4 points de plus..."

Leonardo Jardim s’est montré particulièrement agacé par le penalty imaginaire accordé à Toulouse lors du match nul de son équipe (3-3). Le coach portugais s’est lancé dans un plaidoyer en faveur de l’arbitrage vidéo et n’a pas mâché ses mots...

Coach, ce match nul a-t-il un goût de défaite?

Bien sûr que ce match a un goût de défaite. En première période la rencontre était équilibrée mais en deuxième période on a totalement contrôlé la partie en prenant à chaque fois l’avantage au score. Et puis, il est arrivé quelque chose que personne ne peut contrôler.

Dans le vestiaire, les joueurs sont très en colère. Je suis vraiment en faveur de l’arbitrage vidéo. On se respecterait plus. Avec l’arbitrage vidéo, on aurait 4 points de plus avec le but qui aurait dû être accordé lors de notre déplacement à Marseille, et là, ce penalty sifflé alors que normalement c’est le Toulousain qui fait un jeu dangereux. On aurait dû avoir faute pour nous.

Il faut aider les arbitres à prendre les bonnes décisions avec la vidéo. Ça donnerait plus de crédibilité au championnat aussi. Tout le monde progressera. Et ces choses qui changent les rencontres n’arriveront plus.

Il y a eu ce penalty, mais votre équipe a aussi baissé de rythme?

(Il coupe) Non, vous dites ça mais vous ne connaissez pas le football. Quand vous sifflez une faute comme ça et un penalty à un défenseur psychologiquement vous le tuez. Regardez Kamil Glik sur les actions suivantes, forcément, il se tient plus loin au marquage...

Ça change tout. Mais après l’adversaire marque les buts, on continue dans la lutte à la deuxième place, on prend un point c’est comme ça… Et toujours avec le sourire.

à partir de 1 €


La suite du direct