“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Après Fabregas, l'AS Monaco devrait encore attirer un "gros" joueur

Mis à jour le 14/01/2019 à 10:27 Publié le 14/01/2019 à 08:07
Michy Batshuayi sous le maillot de Valence.

Michy Batshuayi sous le maillot de Valence. Photo AFP

Après Fabregas, l'AS Monaco devrait encore attirer un "gros" joueur

Vadim Vasilyev a confirmé, après le match OM-Monaco dimanche soir, l'intérêt du club de la Principauté pour l'avant-centre belge Michy Batshuayi.

Monaco n’en a pas encore terminé avec son mercato.

La rumeur enflait et Vadim Vasilyev l’a confirmée dimanche: Michy Batshuayi se rapproche de l’ASM.

Le joueur a donné son accord pour rejoindre le Rocher, un profil validé par Thierry Henry qui connaît le joueur depuis leur cohabitation en équipe de Belgique.

Michy, qui possède le même agent que William Vainqueur (les deux joueurs ont d’ailleurs évolué ensemble au Standard Liège), devrait être prêté sur le Rocher pour une durée de 6 mois sans option d’achat par Chelsea. Une fois les derniers détails réglés.

Déjà prêté à Dortmund l’an dernier (janvier-juin) ainsi qu’à Valence depuis le début de saison, l’ancien Marseillais ne s’est pas imposé en Espagne et viendrait se relancer dans un championnat qu’il connaît bien (il a joué à l’OM entre 2014 et 2016).

A 25 ans, le Belge apporterait une flèche offensive de plus à Thierry Henry.

Il serait, ainsi, la cinquième recrue de janvier après Naldo, Ballo-Touré, Fabregas et Vainqueur.

Un mercato, sur le papier, cinq étoiles. Surtout pour un 19e.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct