“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Angers-AS Monaco: les notes des joueurs monégasques

Mis à jour le 02/03/2019 à 22:49 Publié le 02/03/2019 à 22:46
Falcao lors de son penalty.

Falcao lors de son penalty. Photo AFP

Angers-AS Monaco: les notes des joueurs monégasques

Le Russe Aleksandr Golovin a rayonné après la pause avec une passe décisive pour Falcao et de la personnalité avec le ballon.

>> LIRE AUSSI. L'AS Monaco se révolte pour ramener un point d'Angers (2-2)

Subasic (5): battu par la frappe qui lui passe entre les jambes et qu’il ne voit pas partir, il sauve les siens lors d’un duel face à Bahoken (34’) mais ne peut rien faire sur la frappe de Tait pour le break. Le Croate passe une seconde période tranquille mais veille sur une tête de N’Doye (71’).

Sidibé (5): c’est souvent passé de son côté. Que ce soit dans son dos ou au-dessus de lui. Angers avait clairement ciblé son couloir et les deux buts angevins sont d’ailleurs venus de son côté. Bien plus incisif au retour des vestiaires, notamment dans les combinaisons avec Gelson Martins. Il sauve les siens devant Tait avec un tacle défensif cinq étoiles (67’).

Glik (4): pris de vitesse par Tait sur l’ouverture du score, le Polonais devait aussi gérer la profondeur face à Bahoken, il a eu toutes les peines du monde à contenir l’ancien du Gym.

Badiashile (3): premier relanceur de son équipe, il est clairement fautif sur le deuxième but angevin puisque son tacle manqué permet à Tait de se retrouver en position de frappe. Dommage car jusqu’ici il tenait plutôt la baraque avec talent alors qu’il n’a que 17 ans.

Ballo-Touré (5): très peu servi, l’ancien Lillois n’a jamais réussi à prendre son couloir. Un match très neutre même s’il a mieux fini.

Adrien Silva (4): pas évident de s’envoyer l’armoire N’Doye dans les duels ni la vitesse du Tait qui le mange sur l’ouverture du score. Dans le dur sur certaines phases de jeu défensives.

Fabregas (6): un peu attentiste sur le but de Tait, l’Espagnol a mis du temps à se mettre en route. Finalement, c’est lui qui lance parfaitement Golovin sur la réduction du score. Ensuite, dans un fauteuil, il a pu régaler les copains comme au départ du contre qui amène le penalty. Omniprésent (107 ballons touchés).

Gelson Martins (5): sur sa première prise de balle il a cassé des reins angevins avant de vite rentrer dans le rang. Et quand le seul monégasque capable de mettre l’étincelle est dans le dur, c’est tout le collectif qui dort. Un poil mieux après la mi-temps : il bute sur Butelle (58’) et quelques dribbles bien sentis.

Golovin (6): assez libre dans ses mouvements, le Russe a passé son temps à se situer entre les lignes, gênant constamment Angers. Une frappe en angle fermée sur Butelle (18’) mais surtout un décalage parfait pour Falcao sur la réduction du score (48’). Une deuxième mi-temps exquise dans la gestion du rythme et de l’orientation du jeu. Aleksandr le grand. Remplacé par Chadli.

Rony Lopes (3): invisible en première période, le gaucher n’est jamais rentré dans son match. Cela faisait longtemps que le gaucher n’était pas passé autant à côté d’une rencontre. Logiquement remplacé par Vinicius à l’heure de jeu qui obtient un penalty en mangeant Traoré à la course.

Falcao (7): mieux dans son jeu en pivot, le Colombien semblait en jambes. Il est logiquement récompensé par un but dans son pur style au retour des vestiaires, son dixième de la saison, avant de s’offrir un doublé sur penalty. Un match de patron.


La suite du direct