“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Ambianceur, solide, respectueux... A la découverte d'Axel Disasi, la dernière recrue de l'AS Monaco

Mis à jour le 08/08/2020 à 13:08 Publié le 08/08/2020 à 13:08
Après le Paris FC et Reims, Axel Disasi (1,90m, 22 ans) change de cadre et d’univers.

Après le Paris FC et Reims, Axel Disasi (1,90m, 22 ans) change de cadre et d’univers. ASM FC

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ambianceur, solide, respectueux... A la découverte d'Axel Disasi, la dernière recrue de l'AS Monaco

L’ASM a officialisé hier (pour 5 ans) la venue du très solide défenseur central du Stade de Reims.

Sa progression, la saison passée, a été soudaine, comme fulgurante. Enfant de la banlieue parisienne (il est né à Gonesse), Axel Disasi rêvait de jouer au PSG.

Mais, non retenu après un essai à l’âge de 16 ans, alors qu’il évoluait à Senlis, c’est au Paris FC que le nouveau défenseur central de l’AS Monaco découvrira le centre de formation d’un club professionnel.

À 17 ans, le 12 décembre 2015, il disputait ses premières minutes en Ligue 2, comme défenseur latéral, face au RC Lens (0-1). Quasiment dans l’anonymat...

Et lorsqu’il intègre le centre de formation du Stade Rémois, en 2016, Axel Disasi a encore tout à prouver.

« On percevait mal, alors, toutes les qualités qu’il a démontrées par la suite », note un observateur privilégié du Stade Rémois. Entre 2016 et 2018, il ne dispute que 16 matches de Ligue 2.

L’ami Abdelhamid

« C’est pourtant l’instant où il commence à éclore. L’ennui pour Axel est que pour la première saison en Ligue 1 (2018/19), le Stade Rémois a fait venir un défenseur international, Bjorn Engels. Disasi a dû se contenter des miettes ».

Mais un coéquipier va compter dans la carrière du natif de Gonesse. « Yunis Abdelhamid (le défenseur international marocain) l’a pris sous son aile », poursuit cette même source. En juillet 2019, Engels est transféré à Aston Villa. Reims songe encore à recruter un défenseur central pour le remplacer. C’est à ce moment que Abdelhamid est monté au créneau pour dire aux dirigeants : ‘’stop, ne prenez personne, on a ce qu’il faut dans la maison’’ ».

« Résultat, Axel sort une saison 2019/20 fantastique, le mot est adapté. Il a paru infranchissable, un roc. Cavani, Dembele, Icardi, il les a tous mis dans sa poche. Si Reims a fini meilleure défense de Ligue 1, avec notamment une victoire au Parc face au PSG (2-0), il y est pour beaucoup ».

À l’automne dernier, Reims a essayé de garder sa pépite. Le club champenois lui a proposé un nouveau contrat. Disasi a refusé.

Reims a alors fixé le prix du départ, 15 millions. « Ce chiffre correspond en fait aux deux offres à 15 millions, de Southampton et Wolverhampton que le club a reçues », souligne un proche du dossier.

13 millions + 2

Conseillé par son frère aîné, qui est à la fois son agent et son mentor, Axel Disasi se serait bien vu en Angleterre. Mais, dans un contexte de crise, l’offre de Monaco a changé la donne.

Disasi s’est vu offrir la possibilité de poursuivre son ascension dans un championnat qu’il connaît parfaitement.

Problème, entre le président Jean-Pierre Caillot (Reims) et l’état-major monégasque, les premiers contacts ont été tendus. « Le premier rendez-vous entre Caillot, l’agent d’Axel, Paul Mitchell et Oleg Petrov ne s’est pas bien passé, note une source rémoise. La discussion a tourné en rond, chacun campant sur ses positions. Petrov se levait de temps en temps pour appeler Rybolovlev en Russie. Monaco voulait donner 12, Reims exigeait 15. Monaco a proposé de mettre un joueur dans la balance. Au bout de quatre heures, tout le monde a quitté la table le visage crispé ».

L’affaire ne paraissait pas très bien engagée. Finalement, un compromis sera trouvé. Ce sera 13 + 2 en bonus. « Reims ne perd pas seulement un très bon joueur, mais aussi son ambianceur du vestiaire, avec Kamara, qui a signé à Nice », évoque un proche du club.

« Sur le plan humain, Axel est un bon garçon, respectueux, qui a le sourire facile. Sur ce coup, Monaco ne s’est pas trompé ».

International U20 sous le maillot bleu, Disasi a été convoqué pour la première fois par la RD du Congo (le pays d’origine de ses parents) en mars dernier.

C’était juste avant l’arrêt des compétitions. Le néo-Monégasque dit aujourd’hui avoir hâte que le championnat débute.

Ce sera le 23 août au Louis-II... face au Stade Rémois.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.