“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Affaire de la sex-tape: Benzema sur la touche

Mis à jour le 11/12/2015 à 08:28 Publié le 11/12/2015 à 08:23
France's forward Karim Benzema reacts after being injured during the friendly football match between France and Armenia on October 8, 2015 at the Allianz Riviera stadium in Nice, southeastern France. AFP PHOTO / VALERY HACHE / AFP / VALERY HACHE FBL-EURO-2016-FRA-ARM-FRIENDLY
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Affaire de la sex-tape: Benzema sur la touche

Karim Benzema manquera l’Euro 2016 si son dossier judiciaire n’évolue pas : « Il n’est plus sélectionnable », a tranché hier le président Le Graët (FFF)

Comme prévu, le couperet est tombé hier à 16 heures. « Karim Benzema n’est plus sélectionnable jusqu’à ce que la situation évolue, jusqu’à ce qu’il y ait du nouveau dans ce dossier », a annoncé le président Noël Le Graët, costume sombre, devant une affluence exceptionnelle d’une soixantaine de journalistes accrédités pour l’occasion au siège de la FFF à Paris.

Les Bleus vont donc préparer et jouer l’Euro à domicile sans leur attaquant N.1, sauf rebondissement judiciaire en faveur de Benzema d’ici là. À bientôt 28 ans (il les aura le 19 décembre), le joueur du Real Madrid est le meilleur buteur en activité des Bleus (27 réalisations en 81 sélections).

« C’est une décision que j’ai prise en tant que président de la fédération, dans un dossier compliqué, en cours devant la justice », a poursuivi le patron du foot français, à six mois jour pour jour du match inaugural de l’Euro-2016 en France (10 juin-10 juillet). « Il n’est pas banni », a insisté M. Le Graët. Mais son avenir chez les Bleus est bien sombre.

Le poids des écoutes

Pendant longtemps, M. Le Graët avait insisté sur la présomption d’innocence de Benzema, mis en examen le 5 novembre dans cette affaire pour « complicité de tentative de chantage » et « participation à une association de malfaiteurs ». Ces faits sont passibles de cinq ans de prison. Et le contrôle judiciaire imposé à Benzema lui empêche d’entrer en relation avec Valbuena.

Qu’est-ce qui a fait changer d’avis l’homme fort de la « 3F »? « Prendre des sanctions, ce n’est jamais ma tasse de thé, mais en tant que président de la fédération, je ne peux rester insensible aux écoutes téléphoniques qui sont parues dans les journaux dans cette affaire », a exposé l’ex-président emblématique de Guingamp.

Le 10 novembre, Europe 1 avait retranscrit une écoute téléphonique du 6 octobre entre Benzema et Karim Zenati, son ami d’enfance écroué depuis dans cette affaire. Benzema y racontait l’entrevue qu’il avait eue la veille avec Valbuena à Clairefontaine, lors d’un rassemblement des Bleus : « Je lui ai dit ‘‘moi je vais t’arranger la sauce. Faut que tu vas voir le mec (sic). Il va venir. Il va te parler. Mais je te donne ma parole que y a pas d’autre copie (de la sextape, ndlr).+»

Cette conversation liée à une tentative de chantage présumée, dans le sanctuaire des Bleus, a pesé lourd.

Valbuena encensé

Avant de lâcher la sentence, M. Le Graët a fait un long préambule, évoquant d’abord « Mathieu Valbuena, la victime ». « Qui peut dire que ce joueur exceptionnel n’ait pas été à la hauteur en équipe de France? Bien sûr, Valbuena est sélectionnable. Il pourrait l’être dès demain s’il le fallait », a assuré Le Graët, à qui la presse a reproché de ne pas avoir exprimé assez tôt sa solidarité avec la victime.

« Il a l’amitié totale de la FFF et le respect complet de Didier Deschamps le sélectionneur », a encore souligné Le Graët. Le président de la FFF a cependant reproché à Valbuena « l’imprudence d’avoir laissé traîner son téléphone portable » où la sex-tape a sans doute été récupérée par les maîtres chanteurs présumés.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.