“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Accusé de viols à Nice par une ado, Mario Balotelli se dit victime de chantage et tentative d'extorsion

Mis à jour le 20/02/2020 à 17:00 Publié le 20/02/2020 à 16:21
Les faits se sont déroulés sur la promenade des Anglais quelques heures après le but de

Les faits se sont déroulés sur la promenade des Anglais quelques heures après le but de Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Accusé de viols à Nice par une ado, Mario Balotelli se dit victime de chantage et tentative d'extorsion

Une adolescente accuse l’ancien buteur de l'OGC Nice de viols dans une discothèque et sur une plage de Nice, en 2017. "SuperMario" se dit victime de chantage et tentative d’extorsion.

Viol sur mineure ou tentative d’extorsion? Quelle que soit la vérité judiciaire, c’est une sordide affaire à laquelle se trouve mêlée l’ancienne star de l’OGCN, Mario Balotelli. Pour des faits qui se sont déroulés à Nice à l’été 2017, à l’époque où l’attaquant italien, alors âgé de 26 ans, enfilait les buts sous la tunique rouge et noire.

La justice italienne a ouvert deux enquêtes. L’une à Brescia, où il a grandi et évolue désormais, pour viol sur mineure: une jeune fille l’accuse de l’avoir contrainte à une relation sexuelle alors qu’elle avait 16 ans. L’autre à Vicenza, où réside la jeune femme, pour tentative d’extorsion: l’avocat de la plaignante aurait réclamé 100.000 euros au footballeur, sous peine d’engager des poursuites.

On fait le point sur les éléments qui font les choux gras de la presse transalpine depuis quelques jours.

La version de la jeune fille

Le 15 janvier 2018, une ado se présente au poste de police flanquée de son avocat. Elle vient déposer une plainte pour viol. Et soumet aux carabinieri une histoire très détaillée.

L’été précédent, en vacances sur la Côte d’Azur, elle visite le centre de Nice avec des amis lorsqu’elle est suivie par une berline sombre. À son bord, deux jeunes hommes - l’un ressemble furieusement à la star de la Squadra azzurra. Nous sommes le 11 juillet 2017.

"Le soir, je l’ai contacté sur Instagram pour lui demander si c’était bien lui, et il me l’a confirmé. Nous avons échangé des messages puis il m’a proposé de sortir", raconte-t-elle.

Un premier rendez-vous est fixé le soir même, "sur une plage privée où nous avons bavardé jusque tard dans la nuit."

Les protagonistes se revoient quelque temps plus tard: "Nous avons bu deux bouteilles de whisky. Je n’ai pas l’habitude de l’alcool, j’en étais étourdie", poursuit-elle.

Un baiser est échangé. Le viol, lui, aurait eu lieu le 26 juillet. Quelques heures plus tôt, à l’Allianz Riviera, l’OGC Nice faisait un pas vers la Ligue des Champions en obtenant le nul (1-1) face à l’Ajax Amsterdam, grâce à… Mario Balotelli.

"Il m’a invité au Choko [une discothèque de la zone piétonne où des Aiglons avaient leurs habitudes]. Il voulait y fêter son but avec des coéquipiers. Je lui ai dit que j’avais prévu d’aller au High Club [une boîte de la promenade des Anglais]. Il m’a fait la surprise de m’y rejoindre."

La jeune femme en a la tête qui tourne: "Qu’une personne si importante me prête tant d’attention… Il m’a complimentée, mise en confiance puis invitée dans une salle privée et embrassée. J’ai proposé de danser, mais il était gêné que des gens prennent des photos avec leur portable et m’a demandé de le suivre dans un endroit plus isolé. J’ai accepté car j’ignorais ses véritables intentions… Je l’aimais beaucoup et lui faisais confiance, éblouie par tout ce qu’il me montrait. Je pensais que rien de mal ne m’arriverait…"

C’est alors, retrace-t-elle, que la situation aurait dérapé. SuperMario l’aurait déshabillée et contrainte à une relation sexuelle. Elle dit avoir refusé, en vain. "J’avais envie de pleurer. Je ne voulais pas que les choses se passent comme ça mais j’étais complètement à la merci de cet homme: je me sentais paralysée, bloquée." D’autres ébats auraient suivi sur une plage privée de la Prom’.

La jeune femme produit aux policiers transalpins l’enregistrement d’un échange téléphonique dans lequel un homme (dont la voix ressemble à celle de Balotelli, rapportent les médias italiens) ne nie pas la relation.

La version de "SuperMario"

Le 22 décembre 2017, quelques semaines avant ce dépôt de plainte, les policiers vicentins avaient reçu une autre visite. Accompagné de ses avocats, Mario Balotelli se présente lui aussi devant les carabinieri.

Il se dit victime de chantage et accuse une jeune femme - avec laquelle il admet une brève relation - et son avocat d’avoir tenté de lui soutirer 100.000 euros sous peine d’être accusé de viol par une mineure.

Et de donner une version radicalement différente des événements: "J’ai été approché dans la rue par deux filles qui m’avaient reconnu. Nous avons gardé le contact via Instagram. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises."

Balotelli dit s’être enquis de l’âge de la jeune fille: "Elle a affirmé avoir 18 ans et m’a montré une carte d’identité qui montrait cet âge."

Quelques jours plus tard, il narre l’avoir rejointe "sur une plage privée où, avec quelques amis, elle buvait du whisky et fumait de la marijuana."

Le footballeur raconte l’attitude aguicheuse de l’intéressée, à laquelle il ne propose ce soir-là qu’une balade en voiture. "Les jours suivants, j’ai reçu d’autres messages; elle insistait pour me rencontrer… On s’est revu le 26 juillet au High club".

"Balo" ne nie pas la relation sexuelle de ce soir-là mais la jure consentie… et même provoquée. "Dès son arrivée, elle a commencé les effusions, s’est frottée à moi, s’est assise sur moi. Nous nous sommes embrassés mais j’ai vu que tout le monde nous regardait et je me suis senti gêné."

À peine se sont-ils isolés que la jeune femme "enlève son pantalon. Elle semblait décomplexée."

Tous deux finissent leur nuit sur la plage: "Nous avons continué à nous embrasser et avons commencé une autre relation. Mais elle a dit qu’elle se sentait mal et j’ai donc arrêté."

D’après la déposition du footballeur, l’histoire en reste là et il cesse de répondre aux messages de sa relation d’un soir.

Quelques semaines plus tard, l’ancien joueur de l’Inter Milan, de Manchester City et de l’OM dit avoir reçu "un étrange coup de fil"

. La jeune fille se fait vindicative, lui assène qu’elle a 16 ans et l’accuse de violences.

Un autre contact suivra, que Balotelli enregistre. Puis vient l’appel de l’avocat, qui menace de rendre l’histoire publique. Balotelli propose une entrevue avec l’avocat et sa cliente.

Le conseil aurait accepté à condition que le joueur se présente avec 100.000 euros. "C’est pour cette raison que j’ai décidé d’aller voir les autorités."

Une audience préliminaire est fixée au 24 mars.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.