À la mi-temps, Monaco n’a pas trouvé la faille face à Lorient (0-0)

Les hommes de Philippe Clement ont largement dominé ce premier acte, mais ils ont manqué de précision dans le dernier geste ou la dernière passe pour se procurer plus d’opportunités.

La rédaction Publié le 13/02/2022 à 14:00, mis à jour le 13/02/2022 à 14:09
Jean Lucas a réalisé quelques percussions intéressantes. Photo: Jean-François Ottonello

À la pause, l’AS Monaco est accrochée par Lorient (0-0), ce dimanche au Louis-II (24e journée de Ligue 1).

Les hommes de Philippe Clement ont largement dominé ce premier acte, mais ils ont manqué de précision dans le dernier geste ou la dernière passe pour se procurer plus d’opportunités.

Ben Yedder a obtenu une belle occasion (27’), mais le capitaine de l’ASM n’a pas réussi à cadrer sa frappe du gauche au cœur de la surface, au terme d’une action initiée par un changement d’aile judicieux de Vanderson.

Pour sa première titularisation depuis sa signature lors du mercato d’hiver, le Brésilien s’est souvent projeté à bon escient. Il a notamment signé quelques combinaisons intéressantes avec son compatriote Jean Lucas, auteur, lui, de bonnes percussions.

Le podium est à cinq points

Avec Diop, Vanderson a même réalisé l’un des deux tirs asémistes cadrés (sur 8 tentés) de ces quarante-cinq premières minutes (32’). Une tentative facilement captée par Dreyer, le portier breton.

 

Également titularisé, une première depuis sa blessure à Nantes le 9 janvier, Djibril Sidibé s’est montré solide dans les duels, à l’image de Monégasques très peu mis en danger par les Merlus.

Avec ce nul, pour l’heure, l’ASM gagne une place et remonte au 6e rang, juste devant Lyon. Le podium et Nice, 3e, sont à cinq points.

Pour revenir à trois longueurs, Monaco devra mettre encore plus d’intensité en seconde période.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.