“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

6 chiffres pour décrypter la belle série de l'AS Monaco en championnat

Mis à jour le 19/02/2021 à 08:28 Publié le 19/02/2021 à 08:28
Monaco n’a pas connu la défaite en 2021.

Monaco n’a pas connu la défaite en 2021. (Photo Jean-François Ottonello)

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

6 chiffres pour décrypter la belle série de l'AS Monaco en championnat

Le match nul contre Lorient dimanche dernier n’enlève rien au début d’année fantastique des hommes de Niko Kovac. Puisque les chiffres parlent souvent plus que les mots, en voici 6

8

Avant de concéder le nul face aux Merlus (2-2), l’AS Monaco venait d’enchaîner huit victoires consécutives toutes compétitions confondues, ce qui ne lui était plus arrivé depuis la période octobre-décembre 1997.

En championnat, aucun club n’avait réalisé le démarrage canon de l’ASM (7 victoires de rang depuis le début de l’année civile) depuis Reims en… 1949!

49

L’AS Monaco compte 49 points en 25 matchs, dont 22 pris sur 24 en 2021. C’est 11 de plus que la saison passée à la même période et plus du double (22) par rapport à 2018-2019. Il faut revenir à la saison 2017-2018 (celle d’après le titre) pour voir le club de la Principauté faire mieux sur la période (53 points).

Les Asémistes avaient terminé à la deuxième place. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, ce bilan ne lui permet aujourd’hui pas d’être sur le podium de la Ligue 1. Dans l’histoire, seules deux équipes avec un tel total de points (Sochaux et Lyon) n’étaient pas dans le top 3 à ce stade du championnat. Toutes les deux avaient finalement accroché le top 3. On souhaite à Monaco la même réussite.

24

Si sa défense est encore trop friable (37 buts encaissés dont 12 en 2021), le club du Rocher se démarque cette saison par son attaque de feu. Depuis le passage à la nouvelle année, Monaco en est à 24 buts en Ligue 1, soit un ratio de 3 buts par match. Personne ne suit son rythme, pas même les équipes du top 3.

36

En tout, l’ASM a marqué 52 buts depuis le début de la saison en L1, ce qui fait d’elle la deuxième meilleure attaque du championnat derrière le PSG (57). Elle le doit en grande partie à son duo d’attaquants Wissam Ben Yedder et Kevin Volland. La paire «Yedderland» est impliquée sur 36 de ces réalisations, soit près de deux buts sur trois. C’est mieux que les duos lyonnais et parisien Depay-Toko Ekambi (35) et Mbappé-Kean (32).

6

Après une fin d’année contrariée par la Covid-19, Wissam Ben Yedder confirme sa montée en puissance. Avec 6 buts (trois doublés), il est le meilleur buteur de l’élite en 2021, à égalité avec un certain Terem Moffi, (Lorient) auteur comme le capitaine monégasque de deux réalisations au Louis-II dimanche.

14

Dans les cinq grands championnats, personne ne fait mieux que l’ASM sur phases arrêtées. En 2021, 14 de ses buts ont été inscrits sur coups francs (3 directs), corners ou penaltys. Sur l’ensemble de la saison, cela représente presque un but sur deux (24 sur 52). Une réussite en partie dûe au travail de Robert Kovac, le frère de Niko.

Sources : Opta Jean, Stats Perform, LFP.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.