“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

5 bonnes raisons d'aller voir Monaco-Lille

Mis à jour le 16/08/2018 à 09:02 Publié le 16/08/2018 à 10:30
Sofiane Diop, 18 ans à peine, a été l'un des plus en vue pour l'ouverture à la Beaujoire. La nouvelle cuvée monégasque déjà prometteuse.

Sofiane Diop, 18 ans à peine, a été l'un des plus en vue pour l'ouverture à la Beaujoire. La nouvelle cuvée monégasque déjà prometteuse. Photo AFP

5 bonnes raisons d'aller voir Monaco-Lille

Pour la première de la saison à la maison, les points d'intérêt ne vont pas manquer au Louis-II

Logiquement, c'est le Monaco - OM du 2 septembre qui fera le plein au Louis-II... Pas une raison, pourtant, de bouder cette première à la maison de Falcao et sa bande face au LOSC, samedi à 20h.

Outre le fait que les hommes de Jardim viseront la première place (déjà!), nous avons retenu cinq raisons - subjectives mais pas trop - d'envisager une soirée sympa sous le Rocher.

1. Pour la nouvelle vague monégasque

OK, Monaco a longtemps été dominé à Nantes. Mais le coaching gagnant de Jardim (rentrée de Falcao à la 67e, buteur et passeur) et la très belle efficacité du collectif rouge et blanc ont jeté un gros froid sur la Beaujoire.

Barreca (23 ans), Pierre-Gabriel (20 ans), Aholou (24 ans), Grandsir (22 ans), Diop (18 ans, premier match en Ligue 1) et Mboula (19 ans, premier match en Ligue1) ont tous débuté en même temps sous la tunique de l'ASM. Une nouvelle vague sur le Rocher, sous les ordres de Jardim : en général, ça mérite le détour.

2. Pour la griffe Rony Lopes

Rony Lopes a terminé la dernière saison par un doublé à Troyes (15 buts). Premier buteur du nouvel exercice à Nantes (de la tête), le petit attaquant portugais a (beaucoup) gagné en efficacité et en confiance. Il n'a que 23 ans, et sa faculté à faire des différences plaît beaucoup à Jardim.

L'ancien de City a largement évacué la déception de sa non-convocation au Mondial. À la Beaujoire, il est tombé dans les bras de son père après son premier but, ce dernier lâchant l'objectif de Rony cette saison: 25 buts.

Et pourquoi pas? Tranchant sur le côté, tout aussi empoisonnant quand il repique dans la surface, Lopes forme avec Jovetic et Radamel Falcao un trio plutôt alléchant.

3. Pour ce nouveau LOSC de Galtier

Le LOSC de Christophe Galtier ne présente plus le profil du LOSC moribond de la saison passée. L'attaquant ivoirien Nicolas Pépé (1 but sur un service de Benzia et 1 passe décisive en ouverture face à Rennes) est dans le viseur du FC Séville, qui aurait mis 25 millions sur la table.

En attendant, il sera là samedi. Face à Rennes (3-1) les 3 attaquants (Mothiba, Pépé et Bamba) ont marqué. Lille peut jouer vite.

4. Pour voir les Mondialistes

Certes, le champion du monde Djibril Sidibé n'a repris l'entraînement collectif à La Turbie que le 8 août, recevant un joli maillot collector des mains de Jardim. Samedi, pas certain de le voir dans le groupe.

Mais il y aura quoiqu'il arrive des mondialistes monégasques sur le gazon du Louis-II... Tielemans, demi-finaliste avec les Diables rouges, Falcao, (1/8es avec la Colombie), Glik le Polonais, et peut-être Subasic le Croate finaliste, même si c'est Benaglio (d'ailleurs décisif) qui a veillé sur les cages monégasques à la Beaujoire.

5. Parce que c'est l'été et qu'il fait bon

Température prévue samedi au coup d'envoi : 25 degrés. Le foot en été, c'est tout de même autre chose que les joutes de 21h en janvier ! Et comme ça passe vite, on oublie parfois d'en profiter. 


La suite du direct