Rubriques




Se connecter à

Pour ses 50 ans, ExpoRose est dans la fleur de l’âge

Récit en images Premier jour de la manifestation emblématique dédiée à la reine des fleurs. Entre expositions, marché et spectacles urbains, les visiteurs ont de quoi faire jusqu’à dimanche.

M. R Publié le 13/05/2022 à 19:50, mis à jour le 13/05/2022 à 20:28
photos

Comment être fleur bleue sans devenir rouge comme une pivoine? Comment conter fleurette sans se faire envoyer sur les roses? Bien des questionnements qui s’évaporent à l’entrée du cours Honoré-Cresp à la vue des multiples couleurs de la reine des fleurs. Ponctué par un joli sentiment de retrouvaille après deux années où ExpoRose avait été mis en attente au profit de manifestations similaires mais, avouons-le, moins festives.

Cette année, ce rendez-vous emblématique revient sous sa forme d’origine, avec le 7e art comme thème. Et pour être sûr que les quelque 50.000 personnes attendues se rendent bien dans la cité des parfums, le stationnement au parking de La Roque sera gratuit toute la journée ce samedi. Pour le parking Notre-Dame des Fleurs et Martelly deux heures de gratuité supplémentaire s’ajoutent aux 30 minutes offertes sur présentation d’un ticket remis par les commerçants pendant la manifestation. De quoi voir la vie en rose.

1 Une fois de plus, ExpoRose a transformé le centre-ville en jardin à ciel ouvert. Si les créations florales habillent les différentes rues, les producteurs de plantes sont installés sur le cours Honoré-Cresp pour le grand marché aux fleurs. Rosier grimpant, rosier buisson, sur tige et l’emblématique centifolia, il y en a pour tous les goûts.

2 Au milieu des fleurs, Larry Pasetti [à gauche], des Rosiers de Mougins, tout sourire de retrouver un événement auquel sa famille participe depuis plus de trente ans. Les premiers visiteurs ont eu loisirs d’arpenter le marché aux fleurs ou bien le show culinaire de la confiserie Florian, ou encore découvrir l’exposition photos de Philippe Ledru, issue de la collection privée d’Arsène Jiroyan [en polo rose], les stars des années 70 en noir et blanc au Palais des congrès. Le rosiériste Matthias Meilland est venu présenter sa nouvelle variété de rose, la "Belle de Grasse". Une rose pensée pour le développement durable et faite pour vivre en ville.

3 La 50e édition d’ExpoRose est placée sous le signe du 7e art. Plusieurs prestations scéniques sont prévues ce week-end. Il ne sera pas impossible, par exemple, de croiser les Demoiselles de Rochefort

4 Comment parler d’ExpoRose sans évoquer les parapluies roses qui font rayonner l’événement au-delà des frontières. Il y en a 2.800 installés dans le centre-ville, avec deux nouvelles rangées sur le boulevard du Jeu-de-Ballon.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.