Rubriques




Se connecter à

La Fête nationale de Monaco sublimée par un majestueux ballet de drones

Dans le cadre des festivités de la Fête nationale à Monaco, 196 drones ont survolé ce jeudi soir le port Hercule et le Rocher pour proposer un show en dix actes. Majestueux.

Thibaut Parat Publié le 18/11/2021 à 21:33, mis à jour le 18/11/2021 à 22:43
video
Pour clore le spectacle de drones, un " Viva Munegu " est apparu au-dessus du Palais princier de Monaco. Photo Dylan Meiffret

Vingt-heures pétantes, ce jeudi à Monaco. Tout le quartier de la Condamine s'est éteint. Même la Foire Attractions, d'habitude si lumineuse et pétillante, a été plongée dans le noir.

Les yeux des badauds se sont alors dirigés vers le ciel où une pleine lune éclairait le port Hercule. Pendant dix minutes, rien. L'attente. 

Et puis, depuis la place du Palais princier, 196 drones ont pris leur envol pour former le premier des dix tableaux nocturnes. 

 

Première figure opérée par ces engins volants : un feu d'artifice. Comme un clin d’œil au spectacle pyrotechnique, sacrifié pour cette Fête nationale au profit de ce show 100% écologique concocté par la société monégasque MC-Clic.

Et puis, les formes se sont enchaînées pendant douze minutes au-dessus du Palais princier éclairé en rouge et blanc : la planète Terre, une tortue marine, un arbre, le Palais princier, le drapeau monégasque, un dix pour évoquer le dixième anniversaire de mariage du prince Albert et de la princesse Charlène, le monogramme d'Albert de Monaco se transformant en " A " et " C " pour Albert et Charlène.

Et, puis, en finish, inscrit en toutes lettres, le Viva Munegu.

Un show innovant apprécié par le public. Qui n'est pas sans rappeler, toutes proportions gardées, celui de la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo où 1824 drones avaient assuré le spectacle.

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.