Rubriques




Se connecter à

Fight Aids Monaco prépare son gala annuel avec un hommage au groupe Queen

La soirée, prévue ce samedi à la Salle des Étoiles avec un concert hommage au groupe Queen, permet de soutenir à l’année l’association qui accompagne des personnes vivant avec le VIH.

Cédric Vérany Publié le 22/07/2022 à 10:58, mis à jour le 22/07/2022 à 11:01
L’équipe de Fight Aids et les bénévoles réunis récemment pour une opération de dépistage à Fontvieille. Photo Frédéric Nebinger

C’est une sorte de sainte trinité humanitaire inédite que traverse la Principauté en ce mois de juillet.

Après le bal de la Rose et le gala de la Croix Rouge monégasque, ce sera au tour de Fight Aids Monaco de mobiliser les bienfaiteurs monégasques, ce samedi soir, pour son gala annuel.

L’association présidée par la princesse Stéphanie fêtera cette année ses 18 ans, à la Salle des Étoiles avec un dîner spectacle assuré par le groupe danois Queen Machine, un tribute band qui reprend les tubes mythiques de Queen.

 

L’affiche est alléchante et la soirée nécessaire. Ce gala était le premier pourvoyeur de fonds pour le budget de l’association. "C’est notre événement majeur", confirme Hervé Aeschbach qui la coordonne, "d’une part via les revenus de la soirée, d’autre part le gala permet de sensibiliser des donateurs qui nous soutiennent".

Depuis sa création, l’ADN de l’association est d’accompagner les personnes vivant avec le VIH. Aujourd’hui, Fight Aids Monaco compte 117 affiliés reçus deux fois par semaine dans ses locaux. La pandémie avait compliqué la donne mais les activités ont repris progressivement au siège de l’association, toujours dans l’empathie et la bonne humeur.

La prévention chevillée
à l’action

En parallèle, l’équipe de Fight Aids Monaco s’engage à l’année pour mener des actions de sensibilisation et de prévention dans la ville. La plus emblématique ? Test in the city qui propose un dépistage du VIH gratuit, rapide et anonyme, dans la rue, deux fois par an. "C’est toujours une nécessité de rappeler que le VIH n’est pas une épidémie terminée", continue Hervé Aeschbach. Chaque année en France, 6 700 nouvelles contaminations sont enregistrées. "Tout le monde peut être vulnérable face à ce virus. D’où l’importance du dépistage pour déceler les personnes porteuses du VIH de manière à arriver un jour à bout de l’épidémie. Car même s’il y a des traitements plus adaptés désormais, l’annonce d’une séropositivité est toujours une épreuve".

Trop souvent aujourd’hui, la vox populi considère désormais le sida comme une maladie moins grave, plus gérable, qui se soigne. Minimisant son impact. "Ce n’est pas anodin pourtant, on parle de prendre un traitement à vie qui impacte son quotidien et peut avoir des conséquences. C’est la prise de conscience que l’on essaye de faire passer comme message d’où l’utilité de se faire dépister".

 

Dans le viseur du travail de prévention de l’association, le public jeune pour évoquer les questions et les préjugés qui entourent la sexualité, les notions de rencontre amoureuse, de consentement et de port du préservatif.

À la rentrée, l’une des nouveautés de Fight Aids Monaco sera d’ailleurs d’aborder ces thématiques et les risques dans les soirées, sous la forme d’un escape game ludique, proposé aux classes de Seconde.

Chaque 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le sida, Fight Aids Monaco et sa présidente la princesse Stéphanie se mobilisent pour rappeler que le sida est une maladie qu'il faut combattre. Et le gala chaque année, leur donne les armes financières pour le faire. Photo Jean-François Ottonello.

Queen Machine, le groupe qui fait revivre Freddie Mercury

L’équipe du Summer Festival promet "des frissons" aux spectateurs qui entendront les premières notes de Queen Machine ce samedi soir à la Salle des Étoiles. Le tribute band danois, en charge d’animer le gala, rend hommage à Queen et se classe parmi les meilleurs de leur discipline. Particulièrement quand le groupe est accompagné par le London Symphonic Rock Orchestra - comme ce sera le cas à Monaco - pour faire revivre les mélodies opératiques de la bande à Freddie Mercury.

Il reste des places…

Emporté par le sida en 1991, le légendaire chanteur est incarné sur scène par Bjarke Baisner, leader de Queen Machine et pratiquement sosie du jeune Freddie. Il est épaulé par Peter Møller Jeppesen à la guitare, Henrik Østergaard au clavier, Jens Lunde à la basse et Paolo Romano Torquati à la batterie.

Le groupe présente ce spectacle partout en Europe depuis 2008 et pour la première fois en Principauté, dans le cadre idéal de la Salle des Étoiles. Il reste d’ailleurs des places en vente pour ce gala samedi 23 juillet à partir de 2030 au tarif de 220 euros pour le dîner spectacle et 120 euros pour le spectacle seulement avec une consommation.

Qui dit gala dit tombola. Comme l’an passé, Fight Aids Monaco a ouvert la participation à sa tombola à davantage de participants que les convives du gala. Particulièrement pour un lot spécial : une Fiat 500 électrique offerte à l’association par le groupe Segond Automobiles. Pendant 18 jours, tout le monde pouvait acheter un billet à 20 euros pour tenter sa chance. Près de 250 se sont vendus et l’heureuse ou l’heureux gagnant sera tiré au sort samedi soir pendant la tombola du gala. Tombola où sont aussi en jeu - comme traditionnellement - des objets prestigieux de marques de luxe. Dont un sac tout en strass de la maison Christian Louboutin, offert spécialement pour l’occasion.

Le groupe hommage à Queen tourne son spectacle dans toute l’Europe depuis 2008. Photo ThinkAlike/Queen Machine.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.