Rubriques




Se connecter à

Unis dans la ferveur autour de la famille princière

La messe solennelle d'action de Grâce, présidée par Monseigneur Bernard Barsi et donnée en l'honneur du prince Albert II et de la princesse Charlène, a animé le cœur les Monégasques

Publié le 20/11/2016 à 05:02, mis à jour le 20/11/2016 à 05:02
Les nièces du souverain, ainsi que les neveux et leur jeunes épouses, ont assisté à la messe d'Action de Grâce.
Les nièces du souverain, ainsi que les neveux et leur jeunes épouses, ont assisté à la messe d'Action de Grâce.

Toute la communauté monégasque s'est rassemblée en la cathédrale, hier matin, pour honorer le souverain et sa famille à l'occasion de la Fête nationale. Un moment de joie et d'émotion pour le prince et sa famille, avec la messe Grâce présidée par Monseigneur Bernard Barsi à laquelle ont assité le ministre d'État Serge Telle, le président du conseil national Christophe Steiner, tous les représentants des institutions et les personnalités du pays.

Face au souverain, à la princesse Charlène, la princesse Caroline de Hanovre et la princesse Stéphanie, Andréa et Pierre Casiraghi avec leurs épouses, ainsi que leur sœur Charlotte étaient également présents pour ce moment de recueillement.

« À chaque crise grave, notre pays a su se rassembler »

 

La ferveur s'est concentrée autour des membres du clergé, avec l'accompagnement de l'Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, d'Olivier Vernet à l'orgue et de la maîtrise de la cathédrale de Monaco dont vingt-cinq petits chanteurs.

Dans son homélie, l'archevêque de Monaco a d'emblée insisté sur les drames qui frappent le monde et notre région. « (...) Le terrorisme frappe à nos portes, les affrontements violents prennent le pas sur le dialogue, l'individualisme devient la référence et le vivre ensemble est fragilisé, les transformations climatiques et écologiques sur lesquelles nous alertent le Pape François et notre Prince Souverain nous inquiètent, les tensions internationales sont vives, les persécutions des chrétiens d'Orient, le drame des réfugiés fuyant la guerre et la misère, la perte du sens de Dieu ou de la foi catholique, etc. Ces drames nous bouleversent et nous effraient. »

Et de donner un message d'espoir : « A chaque crise grave, notre pays a su se rassembler. Solidaires les uns des autres, nous nous sommes sentis plus forts dans l'épreuve. Au sein d'un univers perturbé, Monaco est demeuré comme une oasis de paix et de sécurité et a su éviter la tentation du repli sur soi ou de l'indifférence aux événements extérieurs. Notre générosité envers les victimes de détresses n'a pas été un vain mot. Si notre nation est riche de son dynamisme et de son travail, si nous avons la chance de vivre dans un pays que beaucoup envient, nous le devons à notre unité autour de notre Prince Souverain, il est le chef de famille, il garantit à son peuple la liberté, la paix et la prospérité. »

Les Monégasques et fidèles ont ensuite prié pour leur souverain. Une prière qui, plus que jamais, unit tout le pays pour vivre ensemble et œuvrer, dans la paix, au respect de chacun.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.