“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une mère allaite dans les toilettes après un quiproquo

Mis à jour le 11/08/2018 à 05:14 Publié le 11/08/2018 à 05:14
Quelques semaines auparavant, en France, une jeune maman avait été priée de quitter les locaux de la Caisse d'allocations familiales parce qu'elle était en train d'allaiter son enfant.

Quelques semaines auparavant, en France, une jeune maman avait été priée de quitter les locaux de la Caisse d'allocations familiales parce qu'elle était en train d'allaiter son enfant. Anne-Sophie Bost/AltoPress/Maxppp

Une mère allaite dans les toilettes après un quiproquo

À la suite d'un malentendu avec une responsable de l'hypermarché Carrefour, le 31 juillet dernier, une jeune mère de famille s'est sentie obligée d'allaiter son enfant dans les sanitaires

En cet après-midi du 31 juillet dernier, Sandra*, son compagnon et sa petite fille de 7 mois font leurs courses dans l'hypermarché Carrefour situé dans le centre commercial de Fontvieille. La petite se met à pleurer et fait vite comprendre à sa maman qu'il est l'heure de manger. Mais l'endroit ne se prête pas vraiment à l'allaitement.

« D'habitude, je m'installe quelque part et je mets un lange au-dessus pour avoir de l'intimité. Seulement, allaiter dehors m'était inconcevable étant donné la chaleur », raconte la maman.

« C'est la première fois en sept mois »

Elle se dirige donc à l'accueil de l'hypermarché, pendant que son compagnon continue les achats. « J'explique la situation et je demande s'il y avait un endroit disponible pour que j'allaite mon enfant. Il y en avait pour dix ou quinze minutes maximum », poursuit Sandra.

Le jeune homme qui la reçoit à l'accueil, ne sachant quoi dire, décide d'aller chercher sa responsable. « Elle m'a proposé d'aller dehors. Je voulais juste me poser quelques minutes pour allaiter. Je demande si je peux aller dans les bureaux derrière l'accueil. Je me serais faite toute petite. On me répond que c'est impossible et on me propose finalement le poste de sécurité, qui est situé à l'autre bout de l'hypermarché, à côté de la pharmacie. La responsable m'a dit que là-bas, je pourrais utiliser le bureau du chef de la sécurité. Je n'avais aucune envie d'allaiter mon enfant devant un homme et surtout au poste de sécurité. C'est la première fois en sept mois que je me retrouve confrontée à ce problème. »

Après plusieurs minutes de discussion, à bout de nerf, Sandra décide finalement d'aller dans les toilettes, où elle allaitera son enfant dans l'espace réservé aux personnes en situation de handicap.

Les regrets de la direction

En apprenant l'événement, la directrice de Carrefour, Marie-Madeleine Liesse, convoque immédiatement ses deux employés pour en savoir plus. « La responsable est bouleversée. On ne pouvait pas faire entrer cette dame dans les locaux qui sont situés derrière l'accueil, très peu de personnes sont autorisées à y pénétrer », explique la directrice.

Il semblerait que toute cette histoire ne résulte que d'un malheureux malentendu. « Mes employés lui ont proposé le bureau du chef de la sécurité qui est climatisé, parce que son occupant était en vacances. Les vitres sont teintées, ils ont seulement pensé que c'était l'endroit le plus adapté. Et personne, bien entendu, ne l'aurait surveillée pendant son allaitement. Je regrette sincèrement que cette mère de famille ait dû aller dans les toilettes », conclut Marie-Madeleine Liesse.

Les deux parties devraient se rencontrer très prochainement pour clarifier la situation sur ce malheureux événement. La cliente recevra bien évidemment des excuses de la part de la direction de l'hypermarché et des employés concernés.


La suite du direct