Rubriques




Se connecter à

Tous au pique-nique le 1er septembre

Vendredi, rendez-vous au parc princesse Antoinette pour ce repas champêtre et convivial, autour de la famille princière, proposé à la population monégasque

C.V. Publié le 29/08/2017 à 05:13, mis à jour le 29/08/2017 à 05:13
L'an passé, le couple princier et leur fils, le prince Jacques, étaient de la partie.
L'an passé, le couple princier et leur fils, le prince Jacques, étaient de la partie. archives Cyril Dodergny

C'est probablement le rendez-vous officiel le plus convivial de l'année. Une manière de clôturer en douceur l'été. Le 1er septembre se tiendra le traditionnel pique-nique des Monégasques au parc Princesse Antoinette.

Un rendez-vous impulsé par la mairie de Monaco qui a envoyé une invitation à toute la population nationale pour cette soirée qui réunit chaque année près d'un millier de convives. Et à laquelle, traditionnellement, se joint la famille princière.

 

Ouverture des portes à 18 heures

Le programme, cette année, est fidèle à la tradition. Ouverture des portes à 18 heures, danses folkloriques, célébration de la messe et apéritif offert. Avant l'ouverture - que les passionnés des buffets connaissent bien - des barbecues. De quoi compléter le cavagnetu que l'on prépare traditionnellement en famille ou entre amis pour la soirée.

Côté pratique, la mairie précise qu'il faut confirmer sa présence à la soirée (comme indiqué dans l'invitation envoyée) pour des questions de filtrage de sécurité. Pour organiser la soirée, le par princesse Antoinette sera fermé au public du lundi 28 août au mercredi 6 septembre inclus. Et pour fluidifier l'accès au pique-nique, le 1er septembre, à partir de 17 heures, l'accès au réseau des autobus de Monaco et le stationnement au parking du Jardin Exotique seront gratuits, sur présentation de la carte d'identité monégasque ou de l'invitation.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.