“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Sur les traces des Grimaldi

Mis à jour le 28/05/2016 à 05:07 Publié le 28/05/2016 à 05:07
Ils ont parcouru 700 km de l'Aveyron à Monaco, en passant par La Turbie.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Sur les traces des Grimaldi

Le raid cyclo-touristique « Les sites historiques des Grimaldi s'est achevé cette semaine.

Le raid cyclo-touristique « Les sites historiques des Grimaldi s'est achevé cette semaine. Comme son nom l'indique, l'épreuve avait pour vocation de relier tous les lieux historiques liés à la famille princière. Le départ avait été donné dans la commune de Mur-de-Barrez, en Aveyron (12). Soit une distance totale de 700 kilomètres.

Est considéré comme un site historique Grimaldi de Monaco, tout lieu qui, ayant une histoire partagée avec celle des princes de Monaco, témoigne des liens étroits entre la France et la Principauté.

700 kilomètres parcourus

Après avoir quitté l'Aveyron le 12 mai, ils sont arrivés à Grasse quatre jours plus tard et ont atteint la Principauté lundi, en passant par le col de La Turbie.

C'est à l'initiative du député-maire de Menton Jean-Claude Guibal qui préside, à l'Assemblée nationale, le Groupe d'amitié France-Monaco, qu'a été créée l'association « Sites historiques des Grimaldi de Monaco ». C'était à l'occasion du tricentenaire de l'alliance des Grimaldi et des Matignon, en témoignage des liens d'amitié qui unissent la France et la Principauté de Monaco depuis plus de sept cents ans. Son lancement a été officialisé, le 10 juillet dernier, en présence du prince et des maires des communes concernées.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.