“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Dix bougies pour la fédération mondiale Célébration oecuménique ce soir Un après-midi en famille au festival

Mis à jour le 21/01/2019 à 05:12 Publié le 21/01/2019 à 05:11
Autour de la princesse Stéphanie hier midi à l’hôtel Hermitage, les membres du bureau de la fédération mondiale du cirque réunis pour célébrer le dixième anniversaire de sa création, avec comme invité, le comédien Robert Hossein, grand amoureux de l’art du cirque.

Autour de la princesse Stéphanie hier midi à l’hôtel Hermitage, les membres du bureau de la fédération mondiale du cirque réunis pour célébrer le dixième anniversaire de sa création, avec comme invité, le comédien Robert Hossein, grand amoureux de l’art du cirque. Cyril Dodergny

Dix bougies pour la fédération mondiale Célébration oecuménique ce soir Un après-midi en famille au festival

En marge de ce 43e festival, la fédération mondiale du cirque célèbre cette année son dixième anniversaire.

En marge de ce 43e festival, la fédération mondiale du cirque célèbre cette année son dixième anniversaire. L’occasion d’un déjeuner, hier à l’hôtel Hermitage, réunissant les membres de cette fédération autour de la princesse Stéphanie qui en assure la présidence d’honneur.

« Il y a dix ans, nous avons créé cette fédération dans l’esprit du prince Rainier III qui, depuis la création de l’European Circus Association, nous avait toujours dit qu’il fallait penser à l’international », se souvient Urs Pilz, qui préside l’entité tout en étant directeur artistique du Festival international de Monte-Carlo.

La fédération mondiale du cirque chapeaute l’ensemble des associations de cirque par régions du monde. « Notre objectif est de soutenir l’art du cirque et le promouvoir dans le monde, notamment par le biais d’expositions. Et chaque année, au moment du festival, nous réunissons les membres de notre bureau, à Monaco, qui est pour nous la capitale mondiale du cirque. »

Hier pour ce déjeuner anniversaire, une vente aux enchères silencieuse était organisée avec notamment des lots racontant l’histoire du festival monégasque, comme le vinyle avec l’enregistrement original de l’hymne du festival… ou l’affiche de la première édition, du 26 au 30 décembre 1974, mise à prix à 500 euros.

En parallèle, la fédération s’est choisi cette année trois nouveaux ambassadeurs, dans une volonté de saluer l’art équestre au cirque, en nommant Émilien Bouglione, Alexis Gruss et Fredy Knie.

Des noms prestigieux qui s’ajoutent à une liste de défenseurs de la culture et des arts du cirque.

C’est une tradition presque historique du festival. Chaque lundi - jour de relâche pour les artistes -, c’est un temps religieux qui s’installe sous le chapiteau de Fontvieille.

Cette année, la célébration œcuménique aura pour thématique « de la justesse à la justice », réunissant sur la piste quelque quarante représentants de confessions catholiques, orthodoxes, anglicans, protestants, ainsi que des artistes participants au festival.

« La protestation des prophètes, hier et aujourd’hui, dénonçant, avec lucidité, les comportements injustes et hypocrites, sera au cœur, cette année, de la réflexion des chrétiens soucieux de leur unité et d’être témoins de la miséricorde et de l’espérance », expliquent les organisateurs.

Ce thème soutiendra la prière, les chants et les expressions artistiques au cours de la célébration œcuménique, à partir de 19 heures sous le chapiteau.

Une célébration qui aura une saveur spéciale pour le père Patrick Keppel, qui fêtera, à cette occasion, le cinquantième anniversaire de son sacerdoce.

Ils avaient déjà goûté aux joies du spectacle de cirque l’an dernier. Hier après-midi, le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella ont participé à la quatrième représentation du festival du cirque de Monte-Carlo. Un plaisir partagé depuis la loge d’honneur où ils avaient pris place sur les genoux du prince Albert II et de la princesse Stéphanie, présidente du festival, qui a accueilli sa famille pour cet ultime show au terme duquel le jury s’est enfermé pour délibérer.

De retour de New York

Un peu avant sur le tapis rouge, entourés par les filles de la princesse, Pauline et Camille, les jumeaux princiers ont fait leur apparition. Ils ont été accueillis en musique par les inoxydables « Clowns en folie », dont le maquillage et les costumes ont attiré l’attention des enfants.

Cette séquence s’ajoute à un début d’année chargé pour les enfants du couple princier qui ont découvert pour la première fois, il y a quelques jours, la ville de New York.

Sur son compte Instagram, la princesse Charlène a posté cette semaine une vidéo compilant des images de la visite de ses enfants dans la cité américaine. On les voit notamment emmitouflés au sommet de l’Empire State Building, posant à Ground Zero puis en compagnie du milliardaire et ancien maire de la ville, Michael Bloomberg. Mais aussi, s’amusant avec une figure géante de Spiderman. Normal, New York est bien la ville patrie de super-héros.

Cyril Dodergny
Le père Alain Goinot, le Dr Alain Frère et le père Patrick Keppel, artisans de cette célébration.	(DR)

La suite du direct