“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Agir dans l'amour, priorité de nos vies

Mis à jour le 20/11/2017 à 05:29 Publié le 20/11/2017 à 05:29
Présents pour la messe de Te Deum : Pierre, Andréa et Charlotte Casiraghi, aux côtés de Louis Ducruet. Et les hommes de la jeune génération avaient eu aussi, joué le jeu de la moustache.

Agir dans l'amour, priorité de nos vies

Comme dans une fête de famille, c'est avec chaleur que Bernard Barsi a accueilli hier matin la famille princière sur le perron de la cathédrale.

Comme dans une fête de famille, c'est avec chaleur que Bernard Barsi a accueilli hier matin la famille princière sur le perron de la cathédrale. En introduction, l'archevêque a renouvelé ses vœux de prospérité au couple princier, se réjouissant, « du bonheur de voir grandir vos enfants ».

En effet, samedi, la princesse Charlène avait dévoilé sur les réseaux sociaux quelques clichés complices de Bernard Barsi, invité à l'heure du thé au Palais, et s'amusant avec le prince héréditaire Jacques et la princesse Gabriella.

Ayant la charge de célébrer, la messe d'action de grâces avec Te Deum, l'archevêque ponctue toujours le rituel religieux par une homélie. À l'autel hier matin, Monseigneur Barsi a voulu mettre en reflet l'élan de fraternité, en invitant ses fidèles à la développer plus encore.

« Le monde est déchiré par la violence et le terrorisme, l'idolâtrie du pouvoir et de l'argent, la misère et la pauvreté frappent à ses portes, aussi sommes-nous invités à sortir de notre tiédeur et de notre insouciance pour faire fructifier davantage nos dons d'amour. Cette crise qui affecte profondément nos sociétés n'est-elle pas d'abord morale et spirituelle ? Certes, pour résoudre les problèmes du monde, il convient de trouver des solutions technologiques et économiques mais le dénouement n'est-il pas du côté de ces affirmations bibliques ? Réaliser, veiller et agir dans l'amour, voilà qu'elle doit être la priorité de nos vies. »

Une intervention remarquée avant l'exécution du « Te Deum en Ré Majeur » d'Henry Purcell, choisi pour cette édition. Acmé d'une séquence musicale conduite par la maîtrise de la cathédrale et les Petits Chanteurs, sous la direction de Pierre Debat, accompagnés par le soprano Yukako Custo-Hiramori. Alors que le grand-orgue était mené par Olivier Vernet et l'orgue de chœur par Jean-Cyrille Gandillet.

Monseigneur Barsi a accueilli la famille princière à l'extérieur de la cathédrale avant la messe.

La suite du direct