Rubriques




Se connecter à

VIDEO. Une chanson parodique de soutien au bijoutier de Nice sur l'air des Enfoirés

"Aujourd'hui, on n'a plus le droit, de dégommer un hors-la-loi". C'est avec ce refrain à prendre au 36e degrés que le collectif CHUT a décidé de parodier la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice aux dizaines de milliers de "J'aime".

Damien Allemand Publié le 27/09/2013 à 17:53, mis à jour le 27/09/2013 à 19:53
collectif chut
Capture d'écran/Youtube

"Aujourd'hui, on n'a plus le droit, de dégommer un hors-la-loi". C'est avec ce refrain à prendre au 36e degrés que le collectif CHUT a décidé de parodier la page Facebook de soutien au bijoutier de Nice aux dizaines de milliers de "J'aime". 

"Quand on a vu le nombre ahurissant de like et de soutien, on s'est dit "Et pourquoi pas un Téléthon?", confie Cedric Denoyer, le réalisateur du clip des "Enfoireux" et membre de ce collectif de comédiens parisiens.

 

 Les paroles*? "Moi je file un pétard à ceux qui ont des biens" ou encore "Si tu viens voler chez moi je tire sur toi". Corrosives et grinçantes avec un clip composé de vidéos de braquages tiré de vidéosurveillance. "C'est vraiment un sketch. J'espère vraiment que les gens comprendront que c'est de l'humour absurde et sarcastique. C'est dans l'esprit de ce que peut faire un Gaspard Proust sur Canal +. On n'est peut-être un peu loin pour capter l'émotion que ce fait-divers a pu donner sur Nice mais je pense qu'on peut rire de tout lorsque l'on n'est pas insultant", poursuit-il.

Le collectif n'en est pas à son coup d'essai et a l'habitude de "rebondir sur l'actualité ou la publicité". "On a récemment fait une parodie de Top Chef. Des fois, on a l'impression qu'ils mettent la musique super angoissante alors que le type est juste en train de faire un poulet au curry." Oui, CHUT veut rire à toutes les sauces...

* Les paroles ont été écrites par Nicolas Lopez, membre du collectif CHUT.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.