“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Vente aux enchères à Monaco: une épée d'or acquise pour près de 245.000 €

Mis à jour le 19/01/2015 à 08:44 Publié le 19/01/2015 à 08:43
Le 16 novembre dernier, à Fontainebleau, le commissaire priseur Jean-Pierre Osenat procédait à une vente aux enchères où un chapeau de Napoléon avait été acquis pour 1,8 million d'euros

Le 16 novembre dernier, à Fontainebleau, le commissaire priseur Jean-Pierre Osenat procédait à une vente aux enchères où un chapeau de Napoléon avait été acquis pour 1,8 million d'euros Archives AFP/Dominique Faget

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Vente aux enchères à Monaco: une épée d'or acquise pour près de 245.000 €

Après la vente aux enchères historique, en novembre dernier du fameux bicorne de Napoléon Ier, remporté à 1,8 million d'euros par un chef d'entreprise sud-coréen, la collection d'objets napoléoniens du Palais princier de Monaco continue de s'éparpiller.

Après la vente aux enchères historique, en novembre dernier du fameux bicorne de Napoléon Ier, remporté à 1,8 million d'euros par un chef d'entreprise sud-coréen, la collection d'objets napoléoniens du Palais princier de Monaco continue de s'éparpiller.

Ce dimanche, s'est tenu à Fontainebleau le deuxième volet, organisé par les maisons Osenat, Binoche et Giquello.

Deux vacations ont permis d'écouler 406 lots. Les œuvres étaient de moindre importance mais l'engouement est resté intact, puisque la plupart des estimations ont été pulvérisées. Comme ces deux manuscrits expertisés entre 1.500 et 2.000 euros, partis respectivement à 20.000 et 36.000 euros.

>>RELIRE.

La plus belle enchère à retenir est celle de l'épée d'or pour la bravoure à la croix de Saint-Georges, gravée au chiffre du Tsar Alexandre III, sur le pommeau noir, qui a atteint la somme de 244.700 euros.

Une autre pièce s'est envolée à 109.500 euros, celle de l'Aigle de drapeau, modèle 1804, en bronze doré et aux ailes déployées. Cet emblème a été placé en haut de la hampe de tous les drapeaux et étendards à partir de la proclamation de l'Empereur.

50.000 euros pour une mèche de cheveux

Il aura fallu débourser 51.500 euros pour s'octroyer une mèche de cheveux de l'un des Corses les plus connus du monde, qui aurait été coupée « pendant son séjour à Ste-Hélène ».

Le total des ventes n'était pas encore connu à l'heure où nous écrivions ces lignes. Il viendra s'ajouter aux 10 millions d'euros enregistrés lors de la vente de novembre dernier.

>> RELIRE. La collection napoléonienne du Palais princier de Monaco aux enchères

Cette collection, unique au monde de par sa diversité et sa qualité, avait été constituée par Louis II de Monaco, « le prince soldat ». Selon la maison des ventes, les lots ont été « acquis par des particuliers français et étrangers, collectionneurs de souvenirs de Napoléon et passionnés par l'Empire. »

 

La plus belle vente d’hier s’est portée sur l’épée d’or pour la bravoure à la croix Saint-Georges emportée à 244 700 euros.
La plus belle vente d’hier s’est portée sur l’épée d’or pour la bravoure à la croix Saint-Georges emportée à 244 700 euros. Archives Xavier Depoilly

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.