“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

"Un jeune Roumain vient d'être opéré [du coeur] avec succès" à Monaco

Mis à jour le 03/03/2015 à 08:00 Publié le 03/03/2015 à 08:00
Ce garçon a été opéré au centre cardio-thoracique. (DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Un jeune Roumain vient d'être opéré [du coeur] avec succès" à Monaco

Constantin Turchina, consul honoraire de Roumanie et cardiologue à Monaco, préside l’association Amoro qui vient en aide aux jeunes cardiaques de son pays

Constantin Turchina, consul honoraire de Roumanie et cardiologue à Monaco, préside l’association Amoro qui vient en aide aux jeunes cardiaques de son pays

Constantin Turchina, consul honoraire de Roumanie à Monaco, cardiologue de métier, utilise sa double carte de visite pour venir en aide aux enfants malades de son pays. Il crée ainsi un pont sanitaire au travers de l'Association des médecins d'origine roumaine de la Côte d'Azur (Amoro) qui compte actuellement une centaine de membres et fédère les Roumains de Monaco autant que ses compatriotes médecins de la région.

Qu'est-ce qui a motivé la création d'Amoro ?

Près d'un millier de médecins roumains vivent et travaillent actuellement sur la Côte d'Azur. En tant que consul et médecin, il m'est apparu comme une évidence la nécessité de rassembler cette communauté qui n'était pas en contact. L'association permet de se connaître, se rencontrer, se soutenir, s'entraider et aider, selon nos moyens, au mieux possible, notre pays d'origine. Elle s'adresse notamment à tous les professionnels de la santé d'origine roumaine, résidant en Paca.

Vous venez d'accueillir un premier petit malade. Le début d'une grande chaîne de solidarité ?

Les membres de l'association se sont beaucoup investis. Par la contribution de la responsable de la section humanitaire Amoro, le docteur Clara Alexandrescu, nous avons pu recevoir un premier jeune patient roumain de 9 ans qui vient d'être opéré avec succès par le professeur Gilles Dreyfus au Centre cardio-thoracique. La réussite de cette action en engendrera sûrement d'autres.

Auprès de qui récoltez-vous les dons ?

Nous avons organisé une opération pour rassembler des fonds auprès de donateurs privés, de fondations monégasques et des banques ou de structures commerciales. Amoro perçoit également les dons de ses membres lors de nos actions mensuelles ou par des tombolas.

Vos activités de consul favorisent-elles les relations et la solidarité ?

Cette fonction m'aide beaucoup. Les contacts que j'ai dans le cadre de mes activités consulaires ou en tant que cardiologue donnent l'occasion d'une écoute attentive et responsable. C'est une grande satisfaction en tant que Roumain expatrié de servir avec enthousiasme et amour au mieux mon pays.

La communauté roumaine de Monaco est-elle soudée ?

Plus d'une centaine de résidents monégasques d'origine roumaine se rencontrent lors des cérémonies que j'organise avec mon équipe, rassemblée autour du consulat, comme ce fut le cas pour la Fête nationale du 1er décembre où nous avons accueilli à l'Auditorium Rainier-III plus de 250 invités. Un spectacle musical, interprété par des artistes roumains, avait été présenté et des spécialités culinaires et des vins roumains ont pu être dégustés. Comme à chaque événement, mes compatriotes participent avec grand plaisir, fiers d'être roumains et d'être là, heureux de valoriser notre pays et notre communauté, faire preuve de notre traditionnelle hospitalité.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.