“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un dispositif d'aide à la garde d'enfants malades

Mis à jour le 14/03/2012 à 09:46 Publié le 14/03/2012 à 07:18
Souvent bousculées par la maladie d'un enfant, les familles peuvent se faire aider pour la garde, si elles remplissent les conditions requises.

Souvent bousculées par la maladie d'un enfant, les familles peuvent se faire aider pour la garde, si elles remplissent les conditions requises. L. M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un dispositif d'aide à la garde d'enfants malades

Sous certaines conditions, les familles peuvent se faire aider lorsqu’une maladie vient soudain interrompre la scolarité

Sous certaines conditions, les familles peuvent se faire aider lorsqu’une maladie vient soudain interrompre la scolarité

Le dispositif créé en 2009 consistant en la mise en place d'un service de garde d'enfants malades à domicile, a été reconduit pour la troisième année consécutive par le gouvernement.

Il s'agit de permettre à chaque foyer résidant en Principauté de mieux concilier leurs obligations familiales et professionnelles lorsque l'état de santé de leur enfant justifie une interruption temporaire de sa scolarité et son maintien au domicile familial.

Il s'adresse principalement aux parents qui, n'ayant pas la possibilité de faire jouer d'autres modes de garde au travers de l'entourage familial ou de proches, éprouvent des difficultés pour gérer ces situations.

Pour les enfants de 2 à 13 ans

Deux conventions ont été signées avec les sociétés de service à la personne « Togi Santé » et « Monaco Famille Concept », intervenant, entre autres, dans le domaine de la garde d'enfants et présentant toutes les garanties en matière de sécurité, en vue d'assurer une prise en charge rapide et de qualité.

Le service est ouvert à tout foyer, pour les enfants âgés de 2 ans à moins de 13 ans et dont l'état de santé justifie une interruption temporaire de la scolarité, alors que les deux parents ou le parent isolé, résidant en Principauté et exerçant une activité professionnelle, ne sont pas en mesure d'en assurer la garde.

Pour bénéficier de cette prestation, les parents doivent fournir, au préalable, au prestataire choisi, les informations nécessaires au bon suivi de l'enfant concerné (dossier d'inscription dûment complété comprenant une autorisation de garde par un tiers, une fiche sanitaire de liaison, des protocoles, une prescription médicale mentionnant la durée de la déscolarisation et le cas échéant, une ordonnance médicale).

Un vrai plus pour les familles parfois bousculées par la maladie de leur petit.

Savoir +

Pour tout renseignement : « Togi Santé »  Tél : 97.98.22.48.  « Monaco Famille Concept » Tél : 97.98.22.40.

La durée du service est de 4 heures à 10 heures par jour. Le tarif horaire pour l'année scolaire 2011-2012 est de 19,40 e pour la garde d'un à deux enfants, et de 22,46 e pour trois enfants.  L'aide financière allouée aux foyers dont les revenus ne dépassent pas les plafonds de couleur de carte « feuille verte » ou équivalent, s'établit à 15 e de l'heure (laissant 4 e de l'heure à la charge des familles) et celle attribuée aux foyers dont les revenus ne dépassent pas les plafonds de couleur de carte « feuille rose » ou équivalent a été fixée à 10 e de l'heure (laissant 9 e de l'heure à la charge des familles). Cette prise en charge pourra être accordée après une demande formulée par les personnes intéressées auprès de l'Office de protection sociale.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.