“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Théramex: les salariés de Monaco décident de manifester tous les jours

Mis à jour le 07/07/2014 à 20:40 Publié le 07/07/2014 à 20:19
Théramex : « La direction ne négociera pas !  - 25897174.jpg
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Théramex: les salariés de Monaco décident de manifester tous les jours

Après cinq manifestations et une absence de dialogue manifeste avec leur direction, les salariés du laboratoire pharmaceutique Théramex de Monaco ont décidé de manifester tous les jours de la semaine à midi.

Après cinq manifestations et une absence de dialogue manifeste avec leur direction, les salariés du laboratoire pharmaceutique Théramex ont décidé de manifester tous les jours de la semaine à midi.

"Cette décision intervient suite à l’assemblée générale qui s’est tenue le vendredi 4 juillet. (...) À ce jour la qualité du dialogue et des échanges n’est toujours pas au rendez-vous et n’est pas à la hauteur des attentes du personnel. » ont précisé les délégués du personnel de l'entreprise.

>> Lire aussi. Le malaise des salariés de Théramex dans les rues de Fontvieille à Monaco

Ils ont donc décidé de jeter toutes leurs forces dans la bataille car la période de concertation prend fin vendredi 11 juillet. Après cela, la direction dévoilera le montant des indemnités de licenciement et le plan d’accompagnement pour les 59 salariés du site.

Rappelons que Théramex enregistre 86 millions d’euros de chiffre d’affaires et appartient au groupe israélien Téva qui dégage, lui, 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.