Rubriques




Se connecter à

Six ans sans permis de conduire: l'État lui rend ses points

Un électricien de Drap vient de se faire restituer onze points sur douze par le ministère de l’Intérieur. Comme des milliers de Français il roulait sans savoir qu’on le lui avait retiré

Grégory Leclerc Publié le 17/09/2013 à 07:03, mis à jour le 17/09/2013 à 08:36
Il conduisait sans permis : l'État lui rend s - 22623535.jpg
Grégory Leclerc et Philippe Lambert

Un électricien de Drap vient de se faire restituer onze points sur douze par le ministère de l’Intérieur. Comme des milliers de Français il roulait sans savoir qu’on le lui avait retiré

Laurent Pollino s'est rendu hier sur un chantier de La Colle-sur-Loup au volant de sa camionnette d'électricien. Un geste banal, direz-vous. Sauf que l'histoire de ce Drapois de 31 ans l'est un peu moins. L'État lui a, en effet, rendu la semaine dernière, la quasi-totalité de ses points, alors qu'il avait roulé six ans sans permis ! «C'est une véritable satisfaction pour mon client et moi,commente son avocat niçois, Me Olivier Grebille-Romand, spécialisé dans les litiges liés aux infractions routières. Je suis ravi que le ministère de l'Intérieur ait eu l'honnêteté de se pencher sur ce dossier et l'humilité de reconnaître son erreur.»

S'il a conduit si longtemps sans permis, ce n'est pas parce que Laurent Pollino est un délinquant notoire ou un indécrottable réfractaire au droit. Ce Drapois a perdu tous ses points sans jamais en être informé (Notre édition du 25 janvier). «J'avais commis une série de petites infractions et reçu un courrier m'indiquant qu'il ne me restait qu'un point. J'ai donc été extrêmement vigilant pendant plusieurs années et pensais avoir retrouvé tous mes points»,commente l'électricien. Sauf que, en ouvrant sa boîte aux lettres en octobre 2012, il découvre une missive baptisée « 48SI » lui indiquant l'invalidation de son permis de conduire après la perte de ses deux derniers points le 18 janvier 2006, pour un téléphone au volant. Soit six ans plus tôt ! Voilà qui fait long l'acheminement d'un courrier censé être automatisé…

 

Durant ces six années, l'électricien a conduit, a même été contrôlé par la police, sans que personne n'y trouve jamais rien à redire.

« Beaucoup roulent sans permis sans le savoir »

En spécialiste du contentieux routier, Me Grebille-Romand n'est pas vraiment surpris de cette incroyable lenteur administrative à rendre jalouse une tortue apathique. «Il est vrai que ce cas est exemplaire par sa durée. Mais, aujourd'hui en France, beaucoup de gens conduisent avec zéro point sur leur permis sans même le savoir… Les services du ministère de l'Intérieur ont du mal à se coordonner avec les services fiscaux pour obtenir la bonne adresse en cas de déménagement. Mais même sans déménager, il faut entre deux et six mois pour recevoir la fameuse lettre 48SI qui notifie l'annulation. »

Pour l'électricien drapois, la délivrance est arrivée il y a quelques jours via le ministère. « J'ai retrouvé mon permis et onze points sur douze, alors qu'on me l'avait retiré. Je vais pouvoir retravailler normalement. »

 

Ne misant pas un Kopeck sur une décision favorable de la place Beauvau, le conducteur avait même entre-temps repassé son code. Et l'avait obtenu avec zéro faute !

Un titre de gloire car la décision du ministère de l'Intérieur remet les compteurs à zéro. Une victoire totale sur l'administration, comme le précise son avocat, « car cette mesure revalide son permis de conduire comme s'il n'avait jamais été annulé. »

Pour parvenir à ses fins, Me Grebille-Romand est passé par un recours gracieux auprès du ministère de l'Intérieur. Il aura fallu sept mois pour obtenir la réponse. « À cause de cette carence, mon client a pris des risques sans le savoir pendant six ans car n'ayant plus de points, il n'était plus couvert par son assurance ».

Voilà qui pourrait redonner de l'espoir à quelques conducteurs plongés dans le même imbroglio juridique. Et inciter ceux qui ont un doute à vérifier que leur permis est toujours crédité d'au moins un point...

Il conduisait sans permis : l'État lui rend s - 22623534.jpg
À gauche, Me Grebille-Romand, avocat niçois spécialiste en contentieux routier. À droite, Laurent Pollino, électricien, au volant de son véhicule. Il vient de récupérer son permis crédité de surcroît de onze points sur douze. Grégory Leclerc et Philippe Lambert.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.