“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Sida: cérémonie d'hommage aux défunts avec la princesse Stéphanie

Mis à jour le 29/11/2013 à 19:56 Publié le 29/11/2013 à 19:41
Le prince Albert II et la princesse Stéphanie ont rendu hommage aux victimes du sida.

Le prince Albert II et la princesse Stéphanie ont rendu hommage aux victimes du sida. (Photo Cyril Dodergny)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Sida: cérémonie d'hommage aux défunts avec la princesse Stéphanie

« Il faut assister à un déploiement de courtepointes pour ressentir l’émotion qu’il génère. » La princesse Stéphanie, accompagnée de son frère le prince Albert II, a rendu hommage aux personnes disparues du Sida ce vendredi à 13 heures.

« Il faut assister à un déploiement de courtepointes pour ressentir l’émotion qu’il génère. » La princesse Stéphanie, accompagnée de son frère le prince Albert II, a rendu hommage aux personnes disparues du Sida ce vendredi à 13 heures.

Sur le parvis du Musée océanographique, autour de nombreuses personnalités de la Principauté, les affiliés de Fight Aids Monaco se sont rassemblés pour présenter huit courtepointes. Chacune d’elles est l’assemblage de huit toiles. Chaque toile est un hommage à une personne décédée.

Cette année, l’association que préside la princesse Stéphanie a perdu quatre de ses affiliés.

« Pour les personnes qui ont fait ces courtepointes, c’est une manière assez belle de faire leur deuil. Une façon également de pouvoir extérioriser ce que les malades décédés représentaient pour elles. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.