“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Quinze Twizy en libre service à Monaco en mars 2014

Mis à jour le 10/12/2013 à 16:04 Publié le 10/12/2013 à 09:30
À peine plus long que le scooter MP3 de Piaggio, Twizy est un biplace électrique urbain. Rechargeable en 3 h 30, son autonomie permet de parcourir environ 100 km, avec des pointes à 80 km/h. Renault devrait le commercialiser au printemps.

À peine plus long que le scooter MP3 de Piaggio, Twizy est un biplace électrique urbain. Rechargeable en 3 h 30, son autonomie permet de parcourir environ 100 km, avec des pointes à 80 km/h. Renault devrait le commercialiser au printemps. Olivier Ogéron

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Quinze Twizy en libre service à Monaco en mars 2014

On connaissait l’Auto bleue à Nice et l’Autolib’ à Paris. Voici bientôt Mobee à Monaco.

On connaissait l’Auto bleue à Nice et l’Autolib’ à Paris. Voici bientôt Mobee à Monaco.

Après l’accord signé entre le prince Albert II et le président français François Hollande, l’auto en partage va débarquer à Monaco fin mars 2014.

Une quinzaine de Twizy aux couleurs de la Principauté seront disponibles dans un premier temps.

A terme, ce seront 50 véhicules électriques qui seront accessibles selon le principe du free floating: "Je prends et je rends mon véhicule où je veux." Depuis une application sur le smartphone, un abonné pourra donc trouver le véhicule libre et le réserver, l’utiliser où il veut, et le garer à Monaco pour le rendre.

Pour l'heure, le tarifs ne sont pas encore fixés.


Plus d'infos ce mercredi dans Monaco-Matin

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.