“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Que Dieu accorde à la princesse Charlène une heureuse maternité"

Mis à jour le 19/11/2014 à 12:04 Publié le 19/11/2014 à 11:24
monseigneur barsi eveque de monaco dimanche de paques interview 140419
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Que Dieu accorde à la princesse Charlène une heureuse maternité"

A l'occasion de la Fête nationale, l’archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi, a accueilli, à 10 heures pile, le souverain Albert II et sa famille pour la messe d’action de Grâce en la cathédrale.

L’archevêque de Monaco, Mgr Bernard Barsi, a accueilli, à 10 heures pile, le souverain Albert II et sa famille pour la messe d’action de Grâce en la cathédrale.

La princesse Charlène, dans son huitième mois de grossesse, était absente. Mais une pensée a aussitôt été pour elle.

"Nous louons Dieu et portons dans notre prière SAS le prince Albert II, son épouse, SAS la princesse Charlène ainsi que l’ensemble de la famille princière. Que Dieu bénisse spécialement la princesse Charlène et qu’il lui accorde une heureuse maternité. Dans un même sentiment d’affection et de respect, nous offrons à notre prince souverain, nos meilleurs souhaits de bonheur."

À l’issue de la messe, la famille princière et les nombreux Monégasques ont pris la direction du Palais pour la prise d’Armes sur la place. Un deuxième moment solennel avant les réjouissances de l’après-midi et de la soirée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.