“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. On a passé une journée chez Baby et Népal à Monaco

Mis à jour le 15/07/2015 à 10:24 Publié le 15/07/2015 à 10:15
Les deux pachydermes Baby et Népal sont choyés par la princesse Stéphanie qui souhaite qu'elles "vieillissent toutes les trois ensemble"

Les deux pachydermes Baby et Népal sont choyés par la princesse Stéphanie qui souhaite qu'elles "vieillissent toutes les trois ensemble" (Photos Michaël Alési)

PHOTOS. On a passé une journée chez Baby et Népal à Monaco

Deux ans après avoir été recueillies par la princesse Stéphanie, les deux éléphantes âgées d'une quarantaine d'années, passent une retraite paisible dans le parc de Fontbonne, la propriété des Grimaldi de Rocagel. Elles nous ont ouvert leurs portes pour une journée.

Deux ans après avoir été recueillies par la princesse Stéphanie, les deux éléphantes âgées d'une quarantaine d'années, passent une retraite paisible dans le parc de Fontbonne, la propriété des Grimaldi de Rocagel. Elles nous ont ouvert leurs portes pour une journée.

C'est dans le cadre exceptionnel, aux faux airs de savane que Baby et Népal ont accepté de nous ouvrir les portes de leur sanctuaire. Un repos bien mérité pour ces éléphantes qui ont passé de longues années au cirque Pinder. Elles partagent désormais l'immense parc de Fontbonne avec trois chiens, quatre chèvres et bientôt deux cochons d’Asie.

 


(Photo Michaël Alesi)

>>REVOIR.

A 7h30, les deux pensionnaires sont des lève-tôt. L'équipe de trois soigneurs qui se relaient au quotidien auprès de Baby et Népal, vient chaque matin les réveiller pour leur donner un petit-déjeuner, déguster dans leur ménagerie couverte. Ce matin là, au menu: melons, ananas et mangues. Un festin pour les deux bêtes qui n’en laissent pas une miette avant leur petite séance de "sport". Pour ne pas que leur "quotidien soit monotone, on change souvent leur rythme et on les fait beaucoup marcher", nous explique la princesse Stéphanie.


(Photo Michaël Alesi)

A 10h30,  Après la séance de "sport  et une petite balade à la fraîche, Népal et Baby prennent une deuxième collation, démarrée par de l’herbe fraîche dans le parc. L’éléphant, qui a un système de digestion court, à besoin de faire plusieurs petits repas par jour.

A 11h30, c’est l’heure de la toilette quotidienne. Lavage au jet d’eau dans un tunnel de soins aménagé sur le site de Fontbonne. Une tache assurée par leurs dresseurs - la princesse Stéphanie et Marcel Peters - épaulés par les garçons soigneurs de l’équipe. Puis vient l’heure du repas et de la sieste.

A 17h30, une sieste qui se prolonge jusqu’en fin d’après-midi. Les fortes chaleurs en ce moment (même à 800 mètres au Mont Agel) obligent à rester à l’ombre des rayons du soleil. "Pour se protéger de la chaleur, elles aiment jouer avec la terre et se recouvrir de sable. Mais à la fin de la journée, c’est surtout moi qui finis toujours couverte de sable", plaisante la princesse Stéphanie, passée maître dresseur sous les conseils de Marcel Peters (célèbre dresseur dans le monde du cirque), pour suivre au quotidien les éléphantes. Notons que l’éléphant d’Asie, habitué à la forêt tropicale, a la peau plus fine que l’éléphant d’Afrique et supporte moins bien la chaleur.

>>RELIRE.

 


(Photo Michaël Alesi)

 


(Photo Michaël Alesi)

A 19 heures, après une nouvelle promenade dans les prés, Baby et Népal regagnent leur étable couverte pour la nuit. Elles mangent à nouveau des fruits et du foin. Qu’elles utilisent aussi pour se lover un nid pour la nuit.

A 21h30, les dresseurs contrôlent une dernière fois leurs pensionnaires et remplissent les abreuvoirs d’eau pour la nuit. Extinction des feux.

>>REVOIR.

Au cours de la visite, la princesse Stéphanie qui veille personnellement sur ses deux pensionnaires, nous confie que "Ce sauvetage il y a deux ans a été très médiatique. Je sais que nous sommes toujours observés et attendus au tournant. Alors nous faisons tout pour qu’il y ait zéro incident". Très attachée et fusionnelle avec Baby et Népal, la princesse "souhaite aujourd'hui qu'elles vieillissent toutes les trois ensemble".

 


(Photo Michaël Alesi)

 


(Photo Michaël Alesi)

 


(Photo Michaël Alesi)

 


(Photo Michaël Alesi)

 


(Photo Michaël Alesi)


Une association pour les aider


(Photo Michaël Alesi)

Quelques mois après les avoir récupérées en 2013, la princesse Stéphanie a créé l’association « Baby et Népal ». Une entité chargée de collecter des dons pour aider au maintien de deux éléphantes.

"Deux ans après des fidèles continuent à nous aider sur ce projet, mais nous avons toujours des besoins" confie la princesse. Le parc fonctionne aujourd’hui avec trois soigneurs qui travaillent en roulement, sept jours sur sept. Et des dons réguliers de fruits et légumes de Carrefour, Metro et d’un agriculteur varois pour le foin.

Savoir +
Pour contacter l’association : www.association-baby-nepal.com et 5, Avenue des Ligures 98000 Monaco

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct