“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Monaco entame sa réforme du permis: les deux-roues visés

Mis à jour le 13/05/2015 à 18:00 Publié le 13/05/2015 à 16:57
Réforme du permis de conduire monégasque
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Monaco entame sa réforme du permis: les deux-roues visés

Monaco réforme son permis de conduire. A partir du 15 juin et afin de s’aligner sur les standards européens, un texte vise à remettre à plat certaines tolérances octroyées aux conducteurs. Principaux concernés : les deux-roues.

Monaco réforme son permis de conduire. A partir du 15 juin et afin de s’aligner sur les standards européens, un texte vise à remettre à plat certaines tolérances octroyées aux conducteurs. Principaux concernés : les deux-roues.

Afin que le permis monégasque soit reconnu dans les pays de l’Union européenne, et réciproquement, une réforme a été engagée par le gouvernement princier.

« Cette réforme s’imposait car notre permis n’aurait bientôt plus été reconnu par les États membres de la Convention de Vienne, soit une majorité de pays, dont l’ensemble de ceux appartenant à l’Union européenne » a précisé Marie-Pierre Gramaglia, conseiller de gouvernement pour l’Équipement.

Ce texte entrera en vigueur le 15 juin prochain.

La mise en œuvre de ce nouveau permis n’entraîne pas l’obligation pour tous les conducteurs de changer leur permis.

L’une des modifications majeures de cette réforme concerne la disparition de l’équivalence permettant au titulaire d’un permis voiture (B) de conduire un deux-roues d’une cylindrée inférieure ou égale à 125 cm3.

Conformément aux accords internationaux en vigueur, il faudra être titulaire d’un permis A1 (motocyclettes jusqu’à 125 cm3 ou tricycles à moteur d’une puissance inférieure ou égale à 15 kilowatts) et non plus d’une équivalence pour circuler à l’extérieur de Monaco.

Dès la publication de l’ordonnance souveraine, les conducteurs concernés pourront obtenir la conversion de leur équivalence en permis, par validation des acquis, auprès du service des Titres de circulation.

Deux manières de se la procurer : soit sur justification de l’assurance d’une motocyclette légère pendant au moins un an, au cours d’une période de cinq ans précédant la demande, soit par la réussite d’une épreuve pratique de contrôle.


Plus d'informations dans Monaco-Matin, ce jeudi.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.