“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Mariah Carey fait le show au Sporting de Monaco mais pas plus

Mis à jour le 19/06/2012 à 16:34 Publié le 04/06/2012 à 07:15
Mariah Carey, une diva sur la scène de la salle des Étoiles, samedi soir.

Mariah Carey, une diva sur la scène de la salle des Étoiles, samedi soir. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mariah Carey fait le show au Sporting de Monaco mais pas plus

Tout feu, tout flamme. Au propre et au figuré. Le concert de Mariah Carey samedi soir au Sporting d'été de Monaco a bien failli être annulé.

Tout feu, tout flamme. Au propre et au figuré. Le concert de Mariah Carey samedi soir au Sporting d'été de Monaco a bien failli être annulé.

Un incendie s'étant déclaré dans les espaces techniques en fin d'après-midi compromettant la soirée. On a eu chaud. Mais the show must go on… et vers 23 h 30, ceinturée dans une longue robe blanche, la diva a fait son apparition, dans une Salle des Étoiles bondée, au bras d'un des quatre éphèbes danseurs qui l'accompagne. Une diva reste une diva, et Mademoiselle Mariah n'a pas failli à sa légende.

« It's like that » entonne-t-elle dans un déluge de décibels R'n'B jouant sur sa gamme d'octaves avec un micro tout en paillettes et un ventilateur. Never too much ? Un peu quand même. Finalement, quand elle délaisse sa hip-hop sauce variét', Mariah retrouve de sa superbe en entonnant la reprise des Jackson Five « I'll be there » ou en assurant le spectacle sur ses anciens hits, « Dreamlover » ou « My all ».

Pour ce titre, ses assistants (dont un balaye la scène entre les titres pour faire disparaître les pétales de fleurs lancées) lui déposent sur scène un sofa immaculé. « Je ne suis pas une diva, je joue à la diva » plaisante-t-elle.

Un « Hero » sur scène

Doublée niveau plastique et présence scénique par ses cadettes Beyoncé et Rihanna, Mariah Carey défend son titre de reine du R'n'B sur « Obsessed » ou « Touch my body » mais l'ex sex-symbol qui a changé quatre fois de robe pendant le spectacle garde le style mère de famille. Une maman inséparable de ses jumeaux de 14 mois (elle leur dédie « Always be my baby ») qui sont restés à l'hôtel. Après un concert au Maroc et une virée à Capri sous l'œil des paparazzis, la Carey family s'est claquemurée dans un palace en principauté.

Assagie ? Sur scène, elle plaisante qu'elle aurait bien bu un verre de champagne comme son public qui dîne en la regardant… Mais c'est à l'eau que la diva s'hydratera pour achever un tour de chant d'une heure trente avec l'incontournable « Hero ».

Le public, largement féminin, acclame l'arrivée de ce tube magistral qui rappelle les boums des années 90. Justement, un fan façon super-héros se lance sur scène pour tenter une photo avec son idole. Elle l'accueille d'un sourire crispé alors que la sécurité se charge de renvoyer dans les cordes le malheureux. L'incident semble avoir fâché la diva qui quitte la scène. Pour ne plus revenir. Zéro rappel. Dur pour les autres fans qui avaient payé 450 euros le billet !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.