“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Mais qui roule vraiment en voiture électrique?

Mis à jour le 27/03/2013 à 07:29 Publié le 27/03/2013 à 07:03
Pas la moindre émission polluante et un plein à 1€ : la nouvelle Smart Fortwo Electric Drive est une des nouveautés de la huitième édition du Salon Ever Monaco.

Pas la moindre émission polluante et un plein à 1€ : la nouvelle Smart Fortwo Electric Drive est une des nouveautés de la huitième édition du Salon Ever Monaco. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mais qui roule vraiment en voiture électrique?

Stars du Salon Ever Monaco qui ouvre aujourd’hui, les véhicules électriques commencent à convaincre. Alors qu’entreprises et collectivités s’équipent peu à peu, l’auto-partage décolle

Stars du Salon Ever Monaco qui ouvre aujourd’hui, les véhicules électriques commencent à convaincre. Alors qu’entreprises et collectivités s’équipent peu à peu, l’auto-partage décolle

Balayée l'image caricaturale de la voiturette de golf ! Avec près de 25 000 ventes en Europe l'an passé, l'auto électrique sort petit à petit de la clandestinité. Dans les rues de Nice ou sur les routes du Var, on s'habitue à croiser ces voitures qui ne polluent pas, consomment presque rien (seulement 1e le plein !) et ne font pas de bruit. Qui se laisse séduire et pourquoi ? Eléments de réponse alors qu'ouvre aujourd'hui le Salon Ever Monaco qui rassemble quarante exposants.

Les collectivités ont montré la voie

Attirées par le caractère écolo et l'économie d'utisation des autos électriques, les collectivités locales ont franchi le pas en premier. De Monaco où les agents de l'Etat roulent en Smart électrique à la Métropole Nice Côte d'Azur qui compte désormais 70 véhicules electriques, les exemples ne manquent pas.

« Le mouvement s'accélère depuis cinq ans, confirme Erick Kaspy, PDG de Goelectrix, entreprise de Sophia-Antipolis spécialisée dans les véhicules électriques. Nous avons déjà équipé une cinquantaine de villes dans la région, à Vence, Cagnes, Valbonne, Antibes, Carros ou Saint-Tropez. Au début, il s'agissait de maires qui voulaient être en avance. Maintenant, tous se posent la question. Et à un an des municipales, l'argument écologique n'a jamais autant pesé ! ».

Les entreprises s'y mettent

A l'image des facteurs niçois qui se déplacent depuis deux ans en Citroën Berlingo électriques, de nombreux salariés d'entreprises de la région ont adopté cette nouvelle manière de circuler. La Poste, qui a commandé récemment 10 000 Renault Kangoo ZE pour l'ensemble de la France, n'est pas la seule à se laisser tenter.

A Sophia, l'entreprise de nettoyage industriel GSF se constitue par exemple d'une vraie flotte électrique. « Elle devrait atteindre rapidement 50 à 60 véhicules », assure Erick Kaspy.

Les particuliers plus timides

Longtemps hors de prix, les voitures électriques sont désormais abordables. Grâce au bonus écolo, une Renault Zoé s'affiche par exemple à 13 700 e. Malgré la baisse des tarifs constatée ces derniers mois, les acheteurs ne se bousculent pas. En cause : une autonomie qui cantonne la voiture à un usage urbain et l'insuffisance des structures de recharge.

Auto-partage et location ont le vent en poupe

Et si l'auto-partage était l'avenir de la voiture électrique ? Le succès d'Auto Bleue dans l'agglomération niçoise démontre la pertinence du système. En un peu moins de deux ans, 4 282 utilisateurs ont adhéré à Auto Bleue. Ils ont parcouru 1 115 000 km au volant des Peugeot iOn, Citroën Berlingo et Mia Electric.« L'auto-partage est une excellente solution », assure Erick Kaspy. Le PDG de Goelectrix propose d'ailleurs des solutions d'auto-partage aux collectivités locales et aux entreprises. « Cela leur permet de remplacer efficacement les véhicules de service.»

Autre vertu de l'auto-partage : familiariser l'usager à la conduite d'une auto électrique. Jusqu'à lui donner envie d'acheter ? L'avenir le dira.

 


Le reportage complet sur iPad ou sur le Journal en ligne


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.