“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les utilisateurs de Free à Monaco privés de réseau...

Mis à jour le 24/01/2012 à 09:57 Publié le 24/01/2012 à 07:19
Ils ont Free , mais n'ont pas tout compris... notamment les raisons qui font qu'ils n'arrivent pas à téléphoner en principauté de Monaco. Un groupe d'utilisateurs a donc signé une pétition sur le net.

Ils ont Free , mais n'ont pas tout compris... notamment les raisons qui font qu'ils n'arrivent pas à téléphoner en principauté de Monaco. Un groupe d'utilisateurs a donc signé une pétition sur le net. (Photo Eric Dulière)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les utilisateurs de Free à Monaco privés de réseau...

Une pétition circule pour que le réseau téléphonique Free soit accessible en Principauté. L’opérateur n’aurait pour l’instant pas fait de démarche pour s’installer

Une pétition circule pour que le réseau téléphonique Free soit accessible en Principauté. L’opérateur n’aurait pour l’instant pas fait de démarche pour s’installer

L'annonce a fait l'effet d'une bombe dans le monde de la téléphonie. Début janvier, l'opérateur Internet français Free se lançait sur le marché de la téléphonie mobile en proposant des forfaits mensuels à prix cassés, défiant toute concurrence. Pourtant, si l'offensive s'est faite sur le marché français, Free semble avoir sorti de ses plans la principauté de Monaco. Du moins, c'est ce que semblent regretter les quelque 900 signataires d'une pétition « pour la couverture de Monaco par Free Mobile », publiée il y a quelques jours.

« Tout est parti d'une initiative personnelle » explique Christophe, qui a lancé ce mot de protestation sur son blog (http://bulla.hd.free.fr), « puis le nombre de signataires a vite augmenté. Les premiers utilisateurs qui ont reçu leur carte SIM de chez Free se sont rendu compte qu'en venant à Monaco, ils n'avaient pas de réseau à Fontvieille ni à Monaco-ville, et une réception très incertaine du côté du boulevard des Moulins, sûrement par la proximité de Beausoleil ».

L'entreprise Free a passé un accord d'itinérance avec Orange pour couvrir les zones de France métropolitaine où leur réseau n'est pas encore installé. Mais à Monaco, pays étranger, l'accord ne fonctionne pas. Un problème « pénalisant » pour Christophe et son presque millier de signataires mécontent. « Prenez une personne qui habite Nice, possesseur d'une ligne Free Mobile et qui travaille à Monaco. Il ne pourrait pas utiliser à son aise son téléphone en Principauté. Pareil pour un habitant de Monaco qui voudrait s'abonner».

Pas de demande

Aujourd'hui, Christophe entend envoyer sa pétition au siège de Free pour faire entendre sa voix. Et pourtant, l'installation de Free en principauté ne semble pas être pour demain. « Free ne s'est pas manifesté ni auprès du gouvernement ni auprès de nos services », assure Martin Péronnet, directeur général de Monaco Telecom. « Nous sommes maîtres de notre réseau en Principauté sur lequel nous investissons 16 % de notre chiffre d'affaires annuel. Sur notre réseau, nous accueillons Orange et ils accueillent nos utilisateurs sur leur réseau en France. C'est un accord commercial. Concernant SFR et Bouygues en Principauté, ils ont leurs propres infrastructures et nous ne sommes pas responsables de leur réseau ».

Pour l'opérateur Free, rien… pour l'instant ! Ni accord négocié ni volonté d'installer ses infrastructures. « Toutes les options sont ouvertes. Pour une entreprise ce sont de vraies décisions à prendre et pour l'instant, nous n'avons pas de contact avec Free » répète Martin Péronnet. Contactée, la direction d'Iliade, propriétaire de la marque Free, n'a pas répondu à nos sollicitations.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.