“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Le mystère plane autour du palais de la Plage de Monaco

Mis à jour le 27/02/2015 à 12:08 Publié le 27/02/2015 à 12:05
En une nuit, la pelleteuse de l'entreprise J.B. Pastor a déjà démoli une grosse partie du Palais de la Plage, situé entre le commissariat de police et l'immeuble le Bahia, dans le quartier du Larvotto.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le mystère plane autour du palais de la Plage de Monaco

La démolition de cet édifice datant de 1931 a démarré dans la nuit du mercredi à jeudi. Un chantier privé qui ne laisse rien entrevoir du projet à venir. Incompréhension chez les riverains.

La démolition de cet édifice datant de 1931 a démarré dans la nuit du mercredi à jeudi. Un chantier privé qui ne laisse rien entrevoir du projet à venir.

"Comment peut-on détruire un si beau bâtiment et garder les immeubles affreux autour ?, s'indigne une habitante du Larvotto. Et de s'énerver carrément : C'est vraiment incompréhensible !"

Cet édifice qui date du début du XXe siècle, considéré par beaucoup comme "le plus beau du littoral". Dans un mois, il n'en restera plus rien. Et après ? Mystère. Impossible de connaître le projet de substitution prévu. "Pourtant, on sait qu'il y en a un, mais on n'arrive pas à savoir quoi !" se scandalise-t-on dans les couloirs du Conseil national. Et sur les palissades de chantier, aucune trace de panneau censé indiquer les noms des intervenants, le permis de démolir et le projet futur.

Seule certitude, c'est bien le groupe Pastor qui est actuellement propriétaire du Palais de la Plage, puisque son site Internet vante encore les mérites de cet « immeuble bourgeois alliant le charme de l'ancien au prestige d'une exposition exceptionnelle » (sic) !


Plus d'infos ce vendredi dans Monaco-Matin


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.