“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le meilleur mois de juin de l'histoire du tourisme en Principauté

Mis à jour le 21/07/2013 à 17:34 Publié le 21/07/2013 à 16:08
Très bien. Les chiffres du mois de juin sont au zénith (alors que le soleil ne l’était pas toujours).

Très bien. Les chiffres du mois de juin sont au zénith (alors que le soleil ne l’était pas toujours). Photo Gaelle Rungi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le meilleur mois de juin de l'histoire du tourisme en Principauté

Le mois de juin 2013 est le meilleur enregistré par les professionnels du tourisme à Monaco. De bon augure pour juillet et août.

Le mois de juin 2013 est le meilleur enregistré par les professionnels du tourisme à Monaco. De bon augure pour juillet et août.

Le tourisme se porte bien.Très bien.Les chiffres du mois de juin sont au zénith (alors que le soleil ne l’était pas toujours). Le taux d’occupation était de 81,24 % soit 4,36 points de plus que pour juin 2012. Le revenu moyen par chambre a quant à lui culminé à 240,42 euros soit une hausse de 7 %.

Ces chiffres en font le meilleur mois de juin de l’histoire de l’hôtellerie monégasque.
Les anticipations des professionnels pour juillet et août sont elles aussi positives. Ils n’hésitent pas à se montrer optimistes. D’autant que les vacanciers ont tendance à se décider de plus en plus tard.

Le tourisme d’affaire se porte également comme un charme. Entre le 1er janvier et le 31 mai 2013, les 192 manifestations ont engrangé 68710 nuitées (soit une augmentation 4,3 %).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.