“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La Sûreté dément avoir arrêté le dépeceur canadien à Monaco

Mis à jour le 02/06/2012 à 16:42 Publié le 02/06/2012 à 16:27
Luka Rocco Magnotta.

Luka Rocco Magnotta. Reuters

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La Sûreté dément avoir arrêté le dépeceur canadien à Monaco

Via un communiqué de presse, la Sûreté publique de Monaco a dementi avoir arrêté Luka "Rocco" Magnotta à Monaco.

Via un communiqué de presse, la Sûreté publique de Monaco a dementi avoir arrêté Luka "Rocco" Magnotta à Monaco.

"Contrairement à certaines allégations publiées sur Internet, Luka Rocco Magnotta activement recherché par Interpol n'a pas été appréhendé ni même aperçu sur le territoire de la Principauté de Monaco", peut-on lire sur ce communiqué.

Ce vendredi soir, le site The Riviera Reporter avait nottament annoncé l'arrestation du tueur dépeceur canadien sur twitter. Une annonce qui a provoqué une avalanche de coups de fils des journalistes de France et même du Canada!

Il a atterri à Roissy

Luka Rocco Magnotta, le jeune Canadien soupçonné d'avoir dépecé un étudiant chinois et diffusé la vidéo du crime sur internet, est recherché en France mais il a pu se rendre dans un autre pays, a-t-on appris vendredi de source policière.    

La police française a été informée jeudi que l'homme, surnommé "le tueur sadique de Montréal", avait acheté un billet d'avion pour Paris et a vérifié qu'il y était bien arrivé le week-end dernier.    

Mais elle ignore s'il se trouve toujours en France.     

"Les enquêteurs savent qu'il a pris cet avion et qu'une fois à Paris, il n'a pas repris de vol pour une autre destination sous l'une des ses trois identités. Mais il a pu se rendre en voiture dans un autre pays", a-t-on précisé de même source.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.