Rubriques




Se connecter à

La panthère de Villeneuve sous vidéosurveillance

Pas de nouveaux éléments attestant de la présence du félin dans le massif. Les empreintes sont à l’étude à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui a placé une caméra sur zone

Julie Baudin Publié le 31/01/2013 à 07:02, mis à jour le 31/01/2013 à 08:14
Villeneuve : la panthère sous vidéosurveillan - 19935747.jpg
Une caméra avec des capteurs de mouvement et de chaleur a été placée, hier, sur le massif où des témoins ont aperçu dimanche une panthère

Pas de nouveaux éléments attestant de la présence du félin dans le massif. Les empreintes sont à l’étude à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui a placé une caméra sur zone

Depuis sa furtive apparition dimanche sur ce promontoire rocheux qui surplombe la route de Grasse, la supposée panthère se fait discrète. De quoi alimenter, chez certains, le doute. Mais les autorités continuent d'examiner très sérieusement cette éventualité.

Pour l'heure, les moulages des empreintes de pas observées lundi ont été transmis aux experts de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Des experts qui doivent maintenant confirmer, ou pas, la thèse du félin. « Ils procéderont sans doute en comparant avec d'autres empreintes qui existent, par exemple au Muséum d'histoire naturelle », expliquait mardi la vétérinaire-chef de la brigade animalière du Service départemental d'incendie et de secours (Sdis).

 

Le garde-manger nécessaire à sa survie

Parallèlement à ces expertises, il faut adopter une nouvelle stratégie face à ce félin solitaire et opportuniste, au corps long et musclé. En clair : laisser la bête tranquille. « Effectivement, le secteur où l'animal a été vu doit rester au repos. Car le risque, c'est que la bête s'enfuie ailleurs »,confirme Frédéric Saint-Martin, chef de brigade pour les Alpes-Maritimes à l'ONCFS.

L'ONCFS a tout de même placé hier sur la zone une caméra fixe et automatique, avec des capteurs de mouvement et de chaleur.« Et d'autres seront installées dans les jours qui viennent,ajoute Frédéric Saint-Martin. Nous irons ensuite les relever dans quelques jours. »En croisant les doigts pour que la panthère noire de Villeneuve-Loubet ait montré son museau.

En attendant, le félin dispose sur place du garde-manger nécessaire à sa survie. « Les félidés se nourrissent de petites proies en milieu sauvage.Ici, il y a une petite faune sauvage abondante, composée de sangliers, blaireaux, chevreuils, lapins ou renards. »

 

Mais, pour la vétérinaire du SDIS, se pose une tout autre question :« Ce félin dispose-t-il encore de ses griffes ? Car souvent on les enlève aux animaux sauvages en captivité. Et, si nous avons trouvé des empreintes de pas, nous n'avons, en revanche, pas relevé de traces de griffes sur les arbres. Sans ses griffes, ses chances de survie en milieu naturel sont plus réduites. »

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.