Rubriques




Se connecter à

L'imagination des pros du vol par ruse est sans limite dans le Var

Dans le Var, des dizaines de personnes âgées sont victimes des « vols par ruse » ces dernières semaines. La sûreté départementale enquête sur trois scénarios et appelle à la vigilance

Eric Marmottans (emarmottans@nicematin.fr) Publié le 27/09/2013 à 07:16, mis à jour le 27/09/2013 à 08:04
L'imagination des voleurs sans limite pour no - 22751109.jpg

Dans le Var, des dizaines de personnes âgées sont victimes des « vols par ruse » ces dernières semaines. La sûreté départementale enquête sur trois scénarios et appelle à la vigilance

Vous êtes né(e) dans les années vingt à quarante ? De préférence, vous vivez seul(e), plutôt en appartement, et vous habitez dans la région ? Alors faîtes attention, car vous avez le profil pour tenir le mauvais rôle dans l'un des scénarios imaginés par les auteurs de « vols par ruse ». Les mêmes équipes semblent sévir actuellement dans le Var et les Alpes-Maritimes.

À l'hôtel de police à Toulon, on tire la sonnette d'alarme. « Cet été, nous avons eu quatre ou cinq plaintes en moins de trois semaines. » Et ça continue depuis la rentrée. Dans l'agglomération, ce sont les policiers de la brigade des atteintes aux biens, au sein de la sûreté départementale, qui mènent l'enquête sous la responsabilité du commissaire Jonathan Biwand. Trois modes opératoires - avec des variantes - ont été identifiés.

 

Le coup du banquier

Le faux banquier est un cinquantenaire « qui présente bien » activement recherché par la police depuis le mois de juin. L'homme repère probablement ses proies dans les pages blanches du Var et des Alpes-Maritimes. Il suffit alors de porter un prénom réputé désuet pour que le malfaiteur fasse sonner votre téléphone. Le pseudo-banquier vous expliquera alors qu'il faut changer de carte bancaire pour un modèle « plus moderne, mieux sécurisé ». Votre interlocuteur vous proposera un rendez-vous, chez vous, pour procéder à un échange en mains propres. Bien sûr, il faudra lui remettre votre code personnel. Lui, vous tendra une enveloppe contenant une carte bidon quand elle n'est pas vide, et se précipitera pour vous délester de quelques centaines d'euros au distributeur le plus proche.

Le colis qui n'arrive pas

Le faux livreur va sonner à votre porte pour vous expliquer qu'il a été destinataire d'un colis à votre nom. Lui ne tentera pas de pénétrer dans votre logement, bien au contraire. « Le but c'est de faire sortir la personne de son appartement », explique un enquêteur. L'homme vous invitera à patienter avec lui, le colis est volumineux et c'est sa mère qui est censée l'apporter. Pendant ce temps, un complice planqué à l'étage supérieur - cette arnaque ne fonctionne pas au dernier étage - va rentrer chez vous. Et faire main basse sur tout ce qu'il peut, si possible votre carte bancaire. Quand ce complice est ressorti, le téléphone du livreur sonne : c'est « sa mère » qui se décommande. Il vous propose alors de prendre votre numéro de téléphone pour un rendez-vous ultérieur. Plus tard, un homme se présentant comme un gendarme vous appelle, vous explique que le voleur de votre carte bleue est entre leur main, et vous demande votre code pour faire opposition. Il ne reste plus aux malfaiteurs qu'à dépenser votre argent.

 

Le plombier arrêté par le policier

Les faux agents des eaux (ou plombiers), soi-disant envoyés par votre syndic pour « une mise en conformité », ont fait une trentaine de victimes dans le département. Il s'agit de vérifier vos robinets, vos radiateurs… Pendant que vous êtes avec l'un dans la cuisine, l'autre fait semblant d'aller dans la salle de bain pour aller vider la boîte à bijoux qui se trouve dans votre chambre. Tant qu'à faire, à l'issue de cette fausse intervention, il vous sera demandé un règlement (votre chèque sera encaissé, votre carte bleue volée après avoir saisi votre code). Il existe une variante : le faux plombier est seul. Quand il est chez vous, un faux policier débarque et fait mine de l'interpeller. Il vous demandera ensuite de vérifier avec lui que vos objets de valeurs n'ont pas disparu. Il en profitera pour vous dépouiller sans se fatiguer à fouiller.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.