“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Jean-Pierre Leleux propose une formation aux premiers secours pour le permis de conduire

Mis à jour le 01/05/2014 à 10:16 Publié le 01/05/2014 à 09:50
Jean-Pierre Leleux, sénateur des Alpes-Maritimes et  ancien maire de Grasse

Jean-Pierre Leleux, sénateur des Alpes-Maritimes et ancien maire de Grasse A. B.-J.

Jean-Pierre Leleux propose une formation aux premiers secours pour le permis de conduire

Le Sénat a adopté une proposition de loi de l'ancien maire de Grasse et sénateur des Alpes-Maritimes, Jean-Pierre Leleux, qui suggère d'intégrer une formation aux premiers secours au permis de conduire.

Le Sénat a adopté une proposition de loi de l'ancien maire de Grasse et sénateur des Alpes-Maritimes, Jean-Pierre Leleux, qui suggère d'intégrer une formation aux premiers secours au permis de conduire.

Si le texte doit encore passer à l'Assemblée nationale, le gouvernement s'est déjà engagé à prendre le décret d'applications d'ici l'été.

La proposition de loi de Jean-Pierre Leleux ne contient qu’un article: "Les candidats à l’examen du permis de conduire sont formés aux notions élémentaires de premiers secours en cas d’accident de la circulation. Cette formation est sanctionnée dans le cadre de l’examen du permis de conduire."

"Entre 250 et 350 vies pourraient être sauvées"

La formation qu'il préconise concerne des notions élémentaires de premiers secours: alerter les secours, baliser les lieux, ventiler, comprimer et sauvegarder la vie des blessés.

"Les efforts de la France en matière de sécurité routière ont permis une baisse considérable du nombre de personnes tuées chaque année sur la route depuis les années 1970, avec un seuil qui est passé de 6 000 tués sur les routes dans les années 1970 à environ 4 000 victimes aujourd’hui", a souligné Jean-Pierre Leleux. "Mais de nombreuses victimes d’accidents de la route décèdent avant l’arrivée des secours. (...) On estime que chaque année, entre 250 et 350 vies pourraient être sauvées si les témoins connaissaient les gestes de premiers secours."

Le contenu de la formation et la vérification de son assimilation par les candidats seront fixés par voie réglementaire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.