“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Grand-Prix: les sapeurs-pompiers sont prêts

Mis à jour le 23/05/2012 à 09:13 Publié le 23/05/2012 à 09:13
Les extincteurs ou encore ces véhicules conçus pour le Grand Prix appartiennent à l'ACM qui les met à la disposition des pompiers afin qu'ils puissent remplir leur mission dans les meilleures conditions possibles.

Les extincteurs ou encore ces véhicules conçus pour le Grand Prix appartiennent à l'ACM qui les met à la disposition des pompiers afin qu'ils puissent remplir leur mission dans les meilleures conditions possibles. Ax.T.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Grand-Prix: les sapeurs-pompiers sont prêts

Anticipation: voilà la clé de l'organisation des secours pendant le Grand Prix de formule 1.

Anticipation : voilà la clé de l'organisation des secours pendant le Grand Prix de formule 1. Le lieutenant-colonel Tony Varo, chef de corps des sapeurs-pompiers de Monaco entame la dernière ligne droite avant l'entrée dans le vif du sujet. Si la course mythique se déroulera dimanche, lui, prépare l'événement depuis un bon mois et demi. « En près de 20 ans, je n'ai jamais vécu un Grand Prix identique. Il y a toujours des changements qui nécessitent une adaptation. Cette année, par exemple, il y a la sortie des stands, légèrement modifiée. »

Le défi consiste donc à assurer la sécurité des pilotes sur le circuit, mais aussi celle des personnels et celle du public. Du côté de l'asphalte, une centaine sur les quelque 600 commissaires de course est spécialisée « feu ». Ils viennent épauler les 80 professionnels, dispatchés le long du circuit. « Lors de la formation des commissaires de course(qui s'est déroulée mi-avril, Ndlr), nous rappelons comment manipuler un extincteur. Ça a l'air simple mais ce n'est pas si évident, en condition de stress, de le dégoupiller avec des gants. Sur un autre atelier, avait été recréée une partie de circuit avec le grillage, la fenêtre de passage et surtout un simulateur de feu de formule 1. Il fonctionne au gaz - donc il est propre - et permet de montrer dans les conditions du réel la marche à suivre, notamment comment procéder à l'extraction d'un pilote», commente le lieutenant-colonel Varo.

Les pompiers mobilisés

Pendant les 4 jours du Grand Prix, tous les soldats du feu de Monaco seront sur le pied de guerre. 141 au total, pour veiller sur les courses mais aussi pour assurer la sécurité des visiteurs et Monégasques. Parce qu'il ne faut pas oublier que la vie continue pendant que les bolides font crisser la gomme sur le bitume. Ainsi, une vingtaine de pompiers des Alpes-Maritimes viennent en renfort des professionnels de la Principauté.

Pour tout ce qui est bobologie, petits malaises et autres sans grand danger, la Croix-Rouge veillera sur le public.

Le poste médical avancé est quant à lui déplacé cette année. Il quitte la galerie Sainte-Dévote pour se positionner sur le boulevard Albert Ier, au plus près de la piste. Il est voué à faire face à un accident majeur. Tout est déjà prêt afin que les médecins puissent stabiliser et répartir les blessés potentiels dans les hôpitaux de la région. S'il n'a jamais été déclenché (signifiant qu'il n'y a eu aucun grave accident), il est cependant capable d'entrer en action en un quart de tour.

Coordination et communication

« La coordination entre les services est primordiale, confirme le lieutenant-colonel Varo. L'ensemble des services de l'État est mobilisé afin de pouvoir intervenir au moindre problème. Une main courante opérationnelle permet aussi d'informer tout le monde, jusqu'au souverain, de ce qu'il se passe en temps réel sur la piste.»

Ultime étape de la préparation des sapeurs-pompiers de Monaco pour le Grand prix, la vérification par la FIA des acquis du commando d'extraction, des pompiers entraînés pour dégager les pilotes en cas d'accident. La semaine s'annonce intense chez les professionnels monégasques et l'enthousiasme se fait déjà sentir dans les casernes de la Principauté.

Le 14 avril dernier, les sapeurs-pompiers de Monaco ont animé la formation des commissaires de courses grâce à un simulateur de formule 1 conçu exprès pour l'entraînement des professionnels monégasques.
Pour le lieutenant-colonel Tony Varo, « chaque année, le Grand Prix est un défi ».
Pour le lieutenant-colonel Tony Varo, « chaque année, le Grand Prix est un défi ». Ax.T.
Les sapeurs-pompiers parés à toute éventualit - 17087946.jpg

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.