Rubriques




Se connecter à

Extension de la vaccination contre le cancer du col

Le conseil général des Alpes-Maritimes a lancé une campagne de prévention du cancer du col de l’utérus, visant à vacciner le plus de jeunes filles possible

La rédaction Publié le 27/09/2013 à 07:10, mis à jour le 27/09/2013 à 07:52
Extension de la vaccination contre le cancer  - 22752972.jpg
Le conseil général des Alpes-Maritimes a lancé une campagne de prévention du cancer du col de l'utérus, visant à vacciner le plus de jeunes filles possible. A. R.

Le conseil général des Alpes-Maritimes a lancé une campagne de prévention du cancer du col de l’utérus, visant à vacciner le plus de jeunes filles possible

Votre fille a entre 11 et 14 ans ? Faites la vacciner contre les papillomavirus, cause de 90 % des cancers du col de l'utérus. Eux-mêmes à l'origine de près de 1.000 décès par an sur le territoire français.

Tel est le message émis par le conseil général des Alpes-Maritimes, qui lançait hier sa nouvelle campagne de prévention contre la maladie.

 

Objectif poursuivi : que toutes les jeunes filles puissent être protégées de cette maladie sexuellement transmissible. Même en l'absence de mutuelle.

« Depuis 2010, nous assurons une prise en charge du montant non couvert par l'assurance-maladie pour les filles de 14 ans. Désormais, nous étendons le processus de gratuité du vaccin aux 11-14 ans. »,a ainsi annoncéEric Ciotti,président du conseil général. À court terme, il espère que 30 % des filles concernées soient vaccinées.

« C'est un cancer redoutable,a souligné Daniel Benchimol, adjoint au maire en charge de la santé publique. Quand on le repère, il est déjà bien installé. »

« Il a également des conséquences sur la fertilité », complète Emmanuel Barranger, gynécologue.

 

Des informations destinées à lever les réticences encore nombreuses à l'égard de cette vaccination.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.