“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Elections nationales à Monaco: dans les coulisses des préparatifs

Mis à jour le 02/02/2013 à 11:21 Publié le 02/02/2013 à 11:15
Jean-Yves Peglion, secrétaire général de la mairie, et son adjointe, Hélène Zaccabri, règlent les derniers détails en vérifiant, par exemple, les listes d'émargements complètement transformées afin de pouvoir insérer les 72 noms des candidats.

Jean-Yves Peglion, secrétaire général de la mairie, et son adjointe, Hélène Zaccabri, règlent les derniers détails en vérifiant, par exemple, les listes d'émargements complètement transformées afin de pouvoir insérer les 72 noms des candidats. Eric Dulière

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Elections nationales à Monaco: dans les coulisses des préparatifs

A quelques jours du scrutin, la mairie, responsable de l’ensemble de l’organisation, est en ébullition avant d’entamer le marathon final dimanche 10 février

À une semaine des élections nationales, l'Hôtel de ville bouillonne. 200 administratifs travaillent d'arrache-pied depuis six mois pour permettre aux 6 824 électeurs inscrits sur les listes monégasques de voter dimanche 10 février. Un vote qui se fera entre trois listes entières, soit 72 candidats. Une première dans la vie démocratique de la Principauté qui, selon le secrétaire général, Jean-Yves Peglion, n'avait encore jamais connu cette configuration.« Nous avons déjà eu trois listes, comme en 2008, mais jamais entières. Il a fallu donc revoir certaines dispositions comme, par exemple les feuilles d'émargement, où il a fallu disposer les 72 noms. »

24 heures de démocratie, salle du Canton

Et le dépouillement en sera d'autant plus long. « Les résultats devraient être donnés aux alentours de 4 h, 4 h 30 du matin », estime-t-on dans l'équipe d'organisation.

La salle du Canton, là où le cœur de la Principauté battra toute la journée de dimanche, sera donc ouverte quasiment durant 24 heures. Les équipes d'organisation seront en place dès 6 heures du matin afin de pouvoir accueillir les votants dès 8 heures dans une salle du Canton en configuration « émargements », c'est-à-dire « vote ». Les portes fermeront à 19 heures pour rouvrir à 20 heures mais cette fois-ci en configuration « dépouillement ».

Les équipes auront donc une heure pour installer 20 tables de dépouillement, un bureau de vote, et compter les signatures. La salle sera ensuite ouverte à tous les Monégasques qui souhaitent venir vivre en direct les résultats et l'ambiance du décompte des bulletins.

Tout au long de la soirée, les spectateurs pourront suivre sur un écran long de 18 mètres, les résultats qui tomberont table après table avant de voir s'afficher la liste gagnante.

Ensuite, place à la tradition.

Ceux qui auront obtenu la nouvelle majorité du Conseil National devront, dans la foulée des résultats, se rendre au Palais princier signer le livre d'or.

Puis l'ensemble les bulletins - en dehors des nuls et des blancs - seront brûlés dans les braseros situés à l'entrée de la salle du Canton.

La nuit promet d'être brûlante.

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.