Crédit "no limit" au salon "Top Marques" de Monaco

Le salon "Top Marques" a ouvert ses portes vendredi au Grimaldi Forum de Monaco et pour sa 11e édition, il réunit encore plus de voitures hors de prix, bijoux d'exceptions et yachts super-luxes. En route pour tous les excès.

Anne-Claire Hillion Publié le 18/04/2014 à 14:25, mis à jour le 18/04/2014 à 14:40
Salon Top Marques à Monaco : crédit no limit - 25105485.jpg
2,5 millions d'euros, c'est la somme qu'il faudra débourser pour s'offrir ce modèle d'exception, la Lykan Hypersport Wolf de chez WMotors qui n'en fabriquera que sept pour le monde entier. Eric Dulière

Le salon "Top Marques" a ouvert ses portes vendredi au Grimaldi Forum de Monaco et pour sa 11e édition, il réunit encore plus de voitures hors de prix, bijoux d'exceptions et yachts super-luxes. En route pour tous les excès.

Du rêve, de l'exception, de l'inaccessible. Voilà ce qui fait le succès de Top Marques, le salon « le plus exclusif du monde », comme le décrivent les organisateurs eux-mêmes, qui a démarré hier sous le toit du Grimaldi Forum de Monaco.

Avec 200 marques, toutes issues de l'univers du luxe, et un slogan Super car, super watch, super yacht, l'édition 2 014 qui attend 35 000 visiteurs d'ici à dimanche, n'est pas en reste. Au contraire, pour sa 11e année à Monaco, le salon enregistre un nombre record d'exclusivités mondiales.

40 % des produits présents sur Top Marques devraient trouver acquéreur d'ici dimanche soir. Peut-être le bolide Lykan Wolf à 2,5 millions d'euros ? Ou ce petit diamant à 3,5 millions euros ? Ici, c'est crédit no limit.

 

Si le banquier n'est pas d'accord, le salon reste un show visuel de rêve avec ses voitures James Bond, ses yachts remplis de nouvelles technologies et ses bijoux hors de prix.


Savoir +

Top Marques. Jusqu'au dimanche 20 au Grimaldi forum de Monaco, de 10 h à 20 h.

Entrée : 50 euros vendredi, 36 ce week-end.

 

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.