“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Chantier d'exception au Palais princier de Monaco

Mis à jour le 01/03/2015 à 13:16 Publié le 01/03/2015 à 12:49
Les fresques de la cour d'honneur du Palais princier sont actuellement rénovées comme à l'origine.

Les fresques de la cour d'honneur du Palais princier sont actuellement rénovées comme à l'origine. (Photo Michael Alesi)

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Chantier d'exception au Palais princier de Monaco

Un large échafaudage emprisonne actuellement l’une des quatre façades de la cour d’honneur du Palais princier. Derrière ce calme apparent s’active une armée de petites mains.

Un large échafaudage emprisonne actuellement l’une des quatre façades de la cour d’honneur du Palais princier. Derrière ce calme apparent s’active une armée de petites mains.

Ces orfèvres travaillent sous la houlette d’Isabelle Rolet, peintre en décor du patrimoine, fresquiste et restauratrice. Leur mission : redonner à la façade qui surplombe la galerie d’Hercule toute sa splendeur d’antan. Une tâche aussi titanesque que minutieuse.

Plusieurs années seront nécessaires pour mener à bien le chantier. Et après, il faudra s’attaquer à la façade opposée.

Colossaux, ces travaux non pas de rénovation, mais "de restitution", insiste Isabelle Rolet. Car les techniques employées sont celles de l'origine, qui permettront de restituer le bâtiment tel qu'il a été édifié.


Photos et reportage complet à découvrir ce lundi dans Monaco-Matin

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.