Rubriques




Se connecter à

CARTE. Les gagnants et les perdants du Guide Michelin 2014 sur la Côte d'Azur

La guerre des étoiles Michelin a livré son verdict lundi matin. Quatre restaurants des Alpes-Maritimes ont glané leur première étoile au mythique guide rouge. Six adresses ont revanche perdu un macaron.

Damien Allemand avec AFP Publié le 24/02/2014 à 12:00, mis à jour le 25/02/2014 à 08:20
Guide Michelin
Des guides Michelin alignés sur des étagères au siège de Michelin le 23 février 2009 à Paris - Photo de Stephane de Sakutin - AFP/Archives © 2013 AFP

L'Auberge de la Madone à Peillon a également perdu son unique étoile au guide Michelin. Un verdict impitoyable pour cet établissement placé en liquidation judiciaire. "Notre cuisine n'a pas baissé en qualité mais nous ne faisons plus aucun investissement. Par exemple, il y a quelques carreaux cassés sur notre terrasse et on ne peut pas les remplacer. Cela ne pardonne pas quand on est au guide Michelin", confie son chef, Thomas Millo. Philisophe, le cuisinier explique qu'il va profiter de la perte de cette étoile pour "oser plus" dans ses créations. "On continuera dans notre cuisine niçoise revisitée avec peut-être des produits moins nobles mais plus locaux." L'Auberge de la Madone avait gagné son étoile en 2004.

Cliquez sur les points dans la carte pour afficher les informations sur le restaurant. Une étoile = vert, deux étoiles = rouge, trois étoiles = jaune. Les restaurants qui n'ont plus d'étoiles en 2014 sont en bleus.

 

Le Saint-Martin paie le prix du jeu des "cuisines musicales". Son chef, Yannick Franques (meilleur ouvrier de France) est parti avec ses deux étoiles prendre la direction des cuisine du domaine de Terre-Blanche à Tourrettes dans le Var.

Un seul nouveau trois étoiles en France

Le guide Michelin a distingué un nouveau "trois étoiles", le chef Arnaud Lallement, du restaurant "L'Assiette champenoise", à Tinqueux (Marne), près de Reims. Le cuisinier de 39 ans rejoint le club très restreint des "trois étoiles", qui compte 27 établissements en France. Ces chefs proposent "une cuisine remarquable, valant le voyage", selon les termes du célèbre guide rouge.

 

La France compte désormais 27 établissement à 3 étoiles, 79 à 2 étoiles (dont 6 nouveaux) et 504 à 1 étoile (dont 57 nouveaux).

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.