“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

55% des Français seraient favorables à la suppression des Départements

Mis à jour le 11/05/2014 à 10:12 Publié le 11/05/2014 à 10:06
L'assemblée départementale du Var

L'assemblée départementale du Var Ambre MIngaz

55% des Français seraient favorables à la suppression des Départements

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, 61% des habitants ne connaissent pas le nom du président de leur conseil général.

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, 61% des habitants ne connaissent pas le nom du président de leur conseil général.

La majorité (55%) des Français, hors Paris, est favorable à la suppression des conseils généraux, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, qui montre également que 61% des Français ne connaissent pas le nom du président de leur conseil général.

Paris n’est pas concerné par la réforme territoriale que François Hollande et son gouvernement envisagent d’accélérer, la Capitale étant à la fois une ville et un département.

44% des sondés veulent conserver les conseils généraux

Interrogés sur la possible suppression des conseils généraux, qui fusionneraient avec les régions, 44% des sondés se disent opposés et 1% ne se prononcent pas. 55% y sont favorables. 61% ne connaissent pas le nom du président de leur département, un pourcentage qui monte à 76% chez les moins de 35 ans. 

Ils sont une large majorité à savoir que le conseil général s’occupe de l’entretien des routes départementales et des axes locaux: 88% pensent à juste titre que le conseil général s’en charge, 11% pensent l’inverse.

De même sont connues ses compétences en matière de construction et entretien des collèges (86% contre 12%) ainsi qu’en matière d’aide sociale (80% contre 19%).

En revanche, ils ne savent qu’à une courte majorité (50% et 51%) que le conseil général n’est pas compétent en matière d’agriculture et d’enseignement supérieur.


Sondage Ifop réalisé auprès d’un échantillon de 973 personnes, représentatif de la population française hors Paris âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas), par téléphone du 7 au 10 mai.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.