“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

ZAC Saint-Antoine: encore une année de travaux

Mis à jour le 01/01/2012 à 00:04 Publié le 31/10/2011 à 08:00
Sur le chantier, près de 200 ouvriers s'affairent. Livraison prévue pour fin 2012.	(Photo Eric Dulière)

Sur le chantier, près de 200 ouvriers s'affairent. Livraison prévue pour fin 2012. (Photo Eric Dulière) Eric Dulière

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

ZAC Saint-Antoine: encore une année de travaux

Le gros œuvre de ce nouveau quartier en frontière de Monaco est presque achevé. Logements, commerces, parkings, équipements publics… Livraison promise fin 2012

Le gros œuvre de ce nouveau quartier en frontière de Monaco est presque achevé. Logements, commerces, parkings, équipements publics… Livraison promise fin 2012

Une à une, les quatre grandes grues qui ont coiffé le chantier pendant deux ans commencent à être démontées. À la mi-novembre, elles auront disparu. Marquant une étape charnière pour la ZAC Saint-Antoine : la fin d'achèvement du gros œuvre.

En deux années de chantier, 86 000 mètres carrés sont sortis de terre. C'est tout un quartier qui est désormais posé à la frontière de Monaco, sur les terres de Cap-d'Ail. Où ont déjà été plantés des palmiers italiens et chiliens de 50 ans d'age qui arborent des restanques serpentant dans cet espace qui reliera la ville « haute » de Cap-d'Ail aux abords de la plage Marquet et du port. « Après deux années de terrassement, nous avons attaqué en septembre 2009 le gros œuvre qui est pratiquement terminé. Le projet fini devrait être livré fin 2012, comme prévu » promet Patrick Siaud, directeur du chantier opéré GFC Construction.

Actuellement, 180 personnes sont à pied d'œuvre, chiffre en progression avec l'arrivée de tous les corps d'état dans les bâtiments.

La voie de désenclavement achevée

D'ici un an, le quartier Saint-Antoine devrait transfigurer la frontière Cap d'Ail-Monaco. À commencer par la circulation automobile. Dans les entrailles du chantier a été logée une voie de désenclavement à double sens, longue de 400 mètres qui permettra de relier Fontvieille à Cap-d'Ail, sans passer par le centre de Monaco.

Le boyau sera accessible par un rond-point aménagé derrière le stade Louis-II et via le rond-point frontalier Monaco-Cap d'Ail qui sera redessiné. Cette voie changera profondément la donne de circulation et la fluidifiera.

Du moins, c'est ce qui est espéré.

Dans ce grand bâtiment enfermant la voie couverte, ont été logés des parkings (pour poids lourds, autocars et 700 places pour voitures) ainsi qu'un grand gymnase avec gradins. Sur le toit, la structure métallique, déjà visible, abritera les terrains du futur club bouliste de la Principauté.

Au plus haut du quartier Saint-Antoine, le long de l'avenue du 3-septembre, quatre bâtiments marquent l'entrée. Les trois premiers abritent 54 logements acquis par les Domaines (T2, T3, T4).

Le quatrième est un immeuble de douze logements sociaux français. Au rez-de-chaussée, des locaux pour commerces et une école de trois classes sont prévus pour encadrer la future « place de la Liberté », entendue pour être un nouveau cœur de vie de Cap-d'Ail. Pour ce faire, il faudra compter sur la « locomotive » commerciale. Au niveau zéro du quartier, le long de l'avenue de la plage Marquet plusieurs grandes surfaces commerciales ont été développées. Des enseignes de grande distribution seraient en pourparlers pour s'installer. D'ici une année, le temps que le quartier prenne enfin vie.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.