“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Vins aux enchères à Monaco: 1,3 M€ récoltés

Mis à jour le 28/12/2014 à 09:00 Publié le 28/12/2014 à 07:03
La maison Besch a mis hier aux enchères la collection d'un passionné de vins.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Vins aux enchères à Monaco: 1,3 M€ récoltés

Pour certains, c'était l'occasion de préparer son repas de fête de la Saint-Sylvestre. Hier après-midi, dans les salons du Café de Paris, on vendait aux enchères la cave exceptionnelle d'un amateur de vins qui collectionne les bouteilles depuis un demi-siècle.

Pour certains, c'était l'occasion de préparer son repas de fête de la Saint-Sylvestre. Samedi après-midi, dans les salons du Café de Paris, on vendait aux enchères la cave exceptionnelle d'un amateur de vins qui collectionne les bouteilles depuis un demi-siècle.

Et l'affaire a fait recette : plus de 1,3 million d'euros ont été collectés au terme de la dispersion de quelque 1 300 bouteilles, dont la plupart émanaient des premières signatures des grands vins de Bordeaux

Enchères sur Internet

Dans la salle, le public est hétéroclite. Des « pros » de l'enchère, un œil sur l'écran qui affiche les lots, l'autre dans le catalogue. Qui font monter la mise d'un simple hochement de tête. Mais aussi des parents venus avec leurs enfants. Pour leur donner le goût des bonnes choses ?

« Nous avons même un client arrivé spécialement d'Alsace », glisse l'expert Pascal Kuzniewski. Qui précise : « Même s'il n'y a pas grand monde dans la salle, nous avons beaucoup d'internautes qui enchérissent du monde entier. »

La vente, retransmise simultanément sur plusieurs sites d'enchères hier après-midi, a effectivement affolé les amateurs sur la Toile.

Et les relatives bonnes affaires du début - 340 euros un lot « panaché » de Dom Pérignon et Laurent-Perrier de 1985, par exemple - se sont vite envolées.

Au lot 48, un acheteur dans la salle a déboursé 4 200 euros pour un Saint-Émilion Cheval-Blanc de 1998. La bouteille est au format Impériale (l'équivalent de 6 litres).

C'était l'une des particularités de cette vente exceptionnelle : proposer environ 70 bouteilles de ce format très recherché.

À l'image d'un flacon de Petrus Pomerol de l'an 2000, modèle Impériale, adjugé hier à 33 900 euros !

 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.