“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Villa Ida: 32 logements pour les Enfants du pays

Mis à jour le 12/11/2012 à 09:21 Publié le 12/11/2012 à 07:04
C'est au 5 boulevard Rainier-III, que la Villa Ida devrait prochainement être démolie. Mais aucune date n'a encore été fixée.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Villa Ida: 32 logements pour les Enfants du pays

Le projet pilote démarré en 2009 par l’acquisition de la bâtisse par l’Etat qui semblait être au point mort, voit le bout du tunnel

Le projet pilote démarré en 2009 par l’acquisition de la bâtisse par l’Etat qui semblait être au point mort, voit le bout du tunnel

Le projet de la Villa Ida, qui cristallise à lui seul le problème épineux du logement des enfants du pays - les domaniaux étant réservés aux Monégasques - est toujours en cours et avance, lentement, mais sûrement.

Lors du dernier point presse du Conseil National, jeudi dernier, le président Jean-François Robillon a dévoilé les dernières avancées. « Nous nous sommes étonné que le dossier n'avance pas. Nous avons donc demandé des explications au gouvernement. »

Fabrice Notari, vice-président, reporte les propos des autorités gouvernementales qui ont expliqué que les résultats des appels d'offres n'avaient donné qu' « une seule réponse satisfaisante ».

Le choix du promoteur est donc arrêté. Mais ça, le ministre d'État l'avait déjà déclaré en juin dernier en divulguant même le nom du candidat retenu, soit la société Richelmi, associée, entre autres, au groupe Élysée Monceau, ainsi qu'à un architecte et un syndic, tous deux Monégasques. Mais les discussions qui étaient, à l'époque, en cours sembleraient s'être arrêtées sur un projet définitif.

Un seul niveau de parking

Cette opération expérimentale proposerait donc 32 appartements et 11 parkings sur un seul niveau, au lieu de 35 logements et 3 niveaux de parkings initialement annoncés. « On trouve dommage que le projet ne soit pas celui qu'on attendait au départ mais le gouvernement nous a expliqué que pour atteindre trois niveaux de parking, les contraintes de délais et de coût étaient trop élevées. Et comme nous sommes pressés de loger les enfants du pays, c'est cette solution qui a été retenue. »

Les nouvelles fraîches concernent aussi la durée du bail qui était, elle aussi, portée à discussion. Rappelons que l'originalité du montage se trouvait dans le fait que l'opérateur qui construit l'immeuble, rentabilisera son investissement sur les loyers, mais seulement pendant un certain temps. Après quoi, l'État devient propriétaire. La durée du bail proposée au départ était de 25 ans. Pas assez attractif pour les promoteurs. « Il sera donc certainement de 70, 75 ans »a précisé Fabrice Notari. Une durée qui semblerait satisfaire les deux parties. À quand l'arrivée des engins de démolition ?


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.